•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des dizaines de chiens rescapés accueillis dans le Grand Sudbury

Un chien couché par terre regarde la caméra.

Ce chien et 39 autres ont été accueillis à Sudbury.

Photo : Facebook / Hillside Kennels Animal Control

Radio-Canada

L'organisme Pet Save de Sudbury a accueilli 40 chiens récemment trouvés en très mauvais état dans une résidence du sud de la province.

La résidence en question se trouve à Innerkip, une communauté située à 50 km au nord de London. Elle était habitée par un homme aux prises avec un problème de santé mentale, selon la police provinciale.

Ce dernier a accumulé un nombre malsain d'animaux de compagnie au cours des dernières années. La police surveillait régulièrement les lieux.

Lors d'une visite de courtoisie samedi, les policiers ont découvert que l'homme était décédé depuis plusieurs jours et que personne ne s'occupait des 40 chiens enfermés dans la résidence.

Cinq chiens dans une cage.

Tous les chiens retrouvés sont de grande taille.

Photo : Facebook - Levée de fond pour les chiens de Innerkip

Le centre de contrôle animalier Hillside Kennels a été appelé sur les lieux pour contribuer à l'effort de sauvetage des chiens qui étaient affamés, blessés et négligés.

Une scène macabre

Les chiens se sont tournés les uns contre les autres après la mort de leur propriétaire, explique Jill Pessot, la directrice de Pet Save de Sudbury. Les chiens sont prêts à s'entretuer pour survivre.

« Aucun animal ne devrait subir ça. »

— Une citation de  Jill Pessot, directrice, Pet Save de Sudbury.

Il a fallu les efforts combinés de plusieurs groupes de la région pour sortir les chiens de la scène sanglante. Ils ont ensuite été transportés dans des hébergements temporaires en attendant de voir quel organisme pourrait les accueillir.

Pet Save de Sudbury a mis à profit sa remorque de transport modifiée, l'autobus woof (traduction libre) pour amener les chiens rescapés dans le Nord.

Un camion modifié.

Le « Barkbus » est le système de transport utilisé par Pet Save Sudbury.

Photo : Facebook - Levée de fond pour les chiens de Innerkip

De nombreux chiens sauvés d'Innerkip montrent des signes d'abus et de négligence, indique Mme Pessot. Certains ont de multiple cicatrices et des plaies ouvertes.

Le long chemin de la guérison avant l'adoption

Les signes d'abus étaient si graves que Mme Pessot a accepté d'accueillir les chiens même si l'organisme a déjà atteint sa capacité maximale d'accueil.

C'était déchirant de voir les photos, relate-t-elle, en précisant qu'elle n'a jamais vu un cas d'abus aussi grave.

« Ils ont des plaies ouvertes, des infections, des problèmes de peau. Ils étaient infestés de puces. Il y a une multitude de problèmes à gérer. »

— Une citation de  Jill Pessot, directrice, Pet Save de Sudbury.

Pour l'instant, plusieurs chiens doivent prendre des médicaments et se remettre de l'épisode traumatique qu'ils ont vécu.

La directrice de Pet Save de Sudbury estime qu'il faudra des semaines, peut-être des mois, avant que les chiens soient prêts à être adoptés par une famille bienveillante.

Avec les informations de CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !