•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un nouveau module de jeux pour le parc Bélanger à Amos

Un parc où on voit un grand carré de gravelle dans le gazon.

L'ancien module a été retiré, ne laissant plus qu'un espace vide, prêt à accueillir le prochain module au printemps 2022.

Photo : Radio-Canada / Martin Guindon

Martin Guindon

Les enfants du quartier Amos-Est auront accès à un nouveau module de jeux au parc Bélanger.

La Ville d’Amos a octroyé lundi le contrat pour la conception, l’acquisition et l’installation du nouveau module à la firme Équipements récréatifs Jambette au montant de 79 990 $ avant les taxes applicables. Le nouvel équipement viendra remplacer l’ancien module désuet retiré cet été.

Une glissade dont on a condamné les deux extrémités avec du bois.

L'ancien module de jeux était passablement amoché, sa glissade ayant même été condamnée.

Photo : gracieuseté Catherine Sigouin

C’est un module de jeu qui était problématique, qui avait beaucoup de pièces à changer qu’on n’est plus toujours capable d’avoir. On a décidé d’en faire une réfection complète. C’était budgété. Vous savez, au début de l’été, on a eu des plaintes. Il y a des gens qui sont venus nous rencontrer pour nous dire que c’était un parc qui était important, qui était très magané. Alors là, on va donner un contrat de 80 000 $ à Jambette, puis on espère que les gens vont apprécier. C’est sûr que ça ne sera pas installé cette année, mais on espère au printemps l’année prochaine, fait valoir le maire sortant, Sébastien D’Astous.

La nouvelle réjouit Catherine Sigouin, qui est l’un des parents qui a porté la situation à l’attention de la Ville cet été. Elle a mobilisé plusieurs autres parents en déplorant la situation dans une publication Facebook.

Moi, je suis vraiment contente, parce que c’est vraiment un quartier résidentiel. C’est comme le rassemblement des enfants du quartier, tout le monde, c’est le point central. Tout le monde se rejoint là. Mais là, c’était rendu qu’on ne pouvait pas laisser les enfants, malgré leur âge avancé, y aller seul, parce qu’il y avait trop de danger, fait-elle valoir.

Assurer le suivi et l’entretien

Bien qu’elle salue les nouvelles initiatives comme le DEK Hockey et la réfection du parc Lions, Catherine Sigouin espère que la Ville d’Amos fera un suivi plus serré de ses parcs existants, dont certains ont besoin de plus d’amour. Elle estime que l’entretien des parcs doit s’inscrire directement dans la politique de vie active de la Ville, puisqu’ils font bouger les enfants et leurs parents.

Sébastien D’Astous assure que le suivi est fait. On a un plan de réfection de nos parcs et on budgète chaque année. Ce qui a été difficile, ce sont les pièces qui n’étaient pas disponibles. Juste commander une table pour le centre-ville, c’était quatre mois de livraison et finalement, on n’était pas capable d’avoir les bonnes quantités. Alors, ç’a été drôlement difficile en temps de pandémie d’obtenir certaines pièces spécialisées, surtout des pièces de modules de jeux. Mais on ne lâchera pas, on veut s’assurer de l’intégrité, de la qualité et de la sécurité de nos modules de jeux, a-t-il indiqué.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !