•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les feux seront dévastateurs sur les terres ancestrales de deux Nations cries

Une carte indiquant la présence du feu Bell, situé près des communautés de Red Earth et Shoal Lake.

Près de 800 résidents des Nations cries Shoal Lake et Red Earth ont été évacués en raison de feux de forêt.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Les chefs des Nations cries Red Earth et Shoal Lake, en Saskatchewan, appellent le gouvernement provincial à mobiliser plus de ressources pour lutter contre les feux de forêt dans le nord de la province.

Le chef de la Nation crie Red Earth, Fabian Head, affirme que sa communauté se questionne sur le peu de ressources envoyées sur place contrairement aux feux de forêt qui ont menacé les municipalités de Prince Albert et Smeaton cet été.

« C'est le type de réponse dont nous avons besoin pour notre situation aussi Nos terres de chasse, nos terres ancestrales sont en jeu, et nos terres de piégeage sont en jeu »

— Une citation de  Fabian Head, chef de la Nation crie Red Earth

Selon le site web de l’Agence de sécurité publique de la Saskatchewan, il est indiqué que des équipes, de l'équipement lourd, des hélicoptères et des avions-citernes sont déployés pour lutter contre l'incendie de Bell.

Des feux de forêt étaient toujours actifs dans la région où se trouvent les deux Nations cries. Ils proviennent de Crackling River et de Pasqua Hills, sans compter celui de Bell, qui brûle depuis l’été. En ce moment, la taille du feu couvre 46 000 hectares.

La plupart de nos gens ne sont pas en bonne santé et compte tenu des mauvaises conditions de logement, cela facilite l’infiltration de la fumée, a déclaré le chef de la Nation crie de Shoal Lake, Marcel Head, ajoutant que près de 600 résidents de Shoal Lake ont été évacués vers Prince Albert.

De son côté, la Nation crie de Red Earth a émis un ordre d'évacuation similaire pour environ 200 personnes de la communauté lundi. Elles ont été déplacées vers Regina et Saskatoon.

Une économie en difficulté

Une autre conséquence des feux de forêt sur les deux Nations cries sera financière.

Selon Marcel Head, l’économie continue de se contracter. Ces incendies vont avoir un impact majeur sur la chasse, la pêche et le piégeage.

« [Cela] donne une image très sombre de notre économie »

— Une citation de  Marcel Head, chef de la Nation crie de Shoal Lake

De plus, il a évoqué que des producteurs forestiers ont récolté du bois sur des terres ancestrales.

Et maintenant, cela ralentit aussi. Vous savez, la province a fait de gros profits sur nos terres et nous n'avons pas vu un montant d’argent revenir dans nos communautés, a-t-il soutenu.

Le chef Fabian Head ajoute que les incendies ont également un impact sur la faune de la région.

Le gros gibier et le gibier d'eau commencent à disparaître sensiblement de leurs schémas migratoires saisonniers habituels, a-t-il déclaré.

Mauvaise qualité de l’air

Mardi, Environnement Canada a maintenu une alerte sur la qualité de l'air pour une grande partie du centre et nord de la Saskatchewan en raison des incendies de forêt près des deux Nations cries.

Les vents changeants qui traversent la région aujourd'hui commenceront à pousser le panache de fumée vers le nord dans la nuit de mercredi à jeudi, affirme l’agence fédérale.

Les zones touchées comprennent les régions de Saskatoon, Prince Albert, Melfort, les Battlefords, Meadow Lake, Lloydminster et Kindersley.

Avec les informations d’Alexander Quon

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !