•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Virginie Proulx propose de moduler les tarifs du transport en commun à Rimouski

Virginie Proulx derrière un lutrin lors d'une conférence de presse pendant la campagne électorale de l'automne 2021.

Virginie Proulx aspire à être la première mairesse de Rimouski. (Archives)

Photo : Radio-Canada / Simon Turcotte

Radio-Canada

La candidate à la mairie de Rimouski, Virginie Proulx, estime que les tarifs pour les transports en commun de la ville sont beaucoup trop élevés. Elle propose que les prix des laisser-passez soient modulés selon le revenu de l'utilisateur.

Le tarif imposé à un étudiant ou une personne âgée serait donc moindre que pour un travailleur.

Virginie Proulx dit qu'il est essentiel que les gouvernements provincial et fédéral financent davantage le transport en commun en région afin que tous puissent contribuer à limiter les changements climatiques en utilisant le transport collectif.

Elle ajoute être en contact avec d'autres élus à travers le Québec qui souhaitent voir une amélioration de ce service pour développer nos villes pour qu'elles soient des villes du 21e siècle.

« À Rimouski et dans les villes de taille semblable, on mérite d'avoir un système de transport en commun si on veut, nous aussi, collaborer à l'effort de diminution de gaz à effet de serre. »

— Une citation de  Virginie Proulx, candidate à la mairie de Rimouski

Virginie Proulx estime qu'il faut développer une vision d'ensemble du transport urbain afin de répondre aux besoins changeants de la population.

À cet égard, elle propose, si elle est élue le 7 novembre, de lancer un projet-pilote de vélos électriques en libre-service à Rimouski.

De passage dans la région dans les derniers jours, le chef parlementaire de Québec solidaire Gabriel Nadeau-Dubois avait lui aussi soulevé le fait que, selon lui, les tarifs pour le transport en commun sont trop élevés à Rimouski.

Virginie Proulx affronte Guy Caron dans la campagne à la mairie de Rimouski. Un troisième candidat, Pierre Lapointe, était en lice et avait déposé son dossier à Élection Québec pour briguer les suffrages au poste de maire, mais il s'est désisté depuis.

D'après les informations de Denis Leduc

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !