•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des mesures coupe-circuits pour freiner la COVID-19 dans certaines régions du N.-B.

La province signale 90 nouveaux cas, un mort et 50 hospitalisations, mardi.

Un enfant avec un masque regarde par la fenêtre avec son toutou.

Les rassemblements sont interdits dans la sphère privée, pour au moins deux semaines, dans certaines régions du Nouveau-Brunswick.

Photo : getty images/istockphoto / Gargonia

Le Nouveau-Brunswick annonce la mise en place de mesures coupe-circuits pendant deux semaines, dans certaines régions où la transmission de la COVID-19 est plus importante. Le gouvernement annonce également que les rassemblements seront interdits pendant la longue fin de semaine de l'Action de grâce.

Les mesures coupe-circuits en bref

  • Les contacts sociaux sont limités aux membres de votre ménage (une seule adresse);
  • aucun rassemblement intérieur ou extérieur;
  • rassemblement permis dans les endroits publics où le passeport vaccinal est demandé (comme les restaurants);
  • aucun déplacement entre les régions sanitaires visées par des mesures coupe-circuits;
  • les écoles restent ouvertes, mais les sports et les activités parascolaires sont suspendues pour les enfants âgés de moins de 12 ans;
  • les entreprises, les centres de divertissement et les activités peuvent demeurer ouverts et continuer d'admettre les personnes qui présentent une preuve de vaccination.

Ces restrictions seront en vigueur pendant au moins deux semaines, à partir de vendredi à 18 h, dans une partie de la région sanitaire de Moncton (jusqu'à Saint-Anne-de-Kent au nord), une partie de la région sanitaire de Fredericton (au nord de Florenceville), ainsi que l'entièreté de la région sanitaire d'Edmundston.

Les régions touchées par les mesures coupe-circuits, au Nouveau-Brunswick.

Les régions touchées par les mesures coupe-circuits, au Nouveau-Brunswick.

Photo : Radio-Canada

Des mesures coupe-circuits seront mises en place dans ces régions afin d’éviter que le virus s’ancre davantage dans les communautés, a annoncé la Dre Jennifer Russell lors d'un point de presse, mardi après-midi.

Elles sont nécessaires pour protéger le système hospitalier, a ajouté le premier ministre Blaine Higgs.

Il a précisé que les rassemblements sont permis dans les lieux publics où le passeport vaccinal est demandé, car il s’agit d’endroits contrôlés, où les autorités peuvent vérifier que les participants sont bel et bien vaccinés. Ce contrôle est impossible dans la sphère privée et c’est pourquoi le gouvernement choisit d'interdire les rassemblements à la maison pour tout le monde, pour le moment.

Des personnes assises autour d'une table de restaurant avec leur téléphone cellulaire.

Le gouvernement autorise les contacts avec des personnes d'un autre ménage, à condition que ceux-ci aient lieu dans un endroit où la preuve de vaccination est exigée, comme les bars et les restaurants (archives).

Photo : Shutterstock / DisobeyArt

Aucun rassemblement pour l'Action de grâce

Les rassemblements seront interdits dans toutes les régions de la province de vendredi à 18 h jusqu'à lundi à 23 h 59.

Partout dans la province, les gens doivent limiter leurs contacts à un seul ménage.

L'objectif de ces mesures est de limiter davantage la propagation du virus et de prévenir d’autres hospitalisations.

Vaccination obligatoire ou perte de salaire

Le gouvernement du Nouveau-Brunswick annonce que les travailleurs des services publics qui ne seront pas pleinement vaccinés le 19 novembre seront envoyés à la maison sans salaire, à moins de posséder une exemption valide pour des raisons médicales.

Avant le 19 novembre, les personnes qui ne sont pas pleinement vaccinées et qui se révèlent être un contact d’un cas positif devront s’isoler pendant 14 jours, sans salaire.

Cela inclut la fonction publique, l'éducation, les soins de santé et les sociétés de la Couronne, ainsi que le personnel dans les établissements de soins de longue durée et le personnel et les bénévoles dans les écoles et les garderies éducatives.

Dans le cas des garderies éducative, la non-conformité pourrait se traduire par la perte du permis de la garderie.

90 nouveaux cas et 1 mort

La santé publique signale 90 nouveaux cas de COVID-19 dans la province mardi. Il y a 782 cas actifs au Nouveau-Brunswick.

La province annonce également la mort d'une personne dans la région d'Edmundston au cours des dernières 24 heures.

Cinquante personnes sont hospitalisées, dont 23 qui se trouvent aux soins intensifs. Parmi les personnes hospitalisées, 82 % n'étaient pas complètement vaccinées.

Nouveaux cas par région sanitaire

  • Moncton : 45 nouveaux cas
  • Saint-Jean : 4 nouveaux cas
  • Fredericton : 25 nouveaux cas
  • Edmundston : 7 nouveaux cas
  • Bathurst : 5 nouveaux cas
  • Miramichi : 3 nouveaux cas

Par ailleurs, le gouvernement annonce la mise en place un programme de dépistage rapide dans les écoles.

Depuis la rentrée scolaire, des cas de COVID-19 ont été confirmés dans 76 écoles et 41 garderies éducatives.

Notre dossier : La COVID-19 en Atlantique

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !