•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un comité sur la COVID-19 plus redevable promet Roger Melanson

Le chef intérimaire du Parti libéral du Nouveau-Brunswick, Roger Melanson.

Le chef intérimaire du Parti libéral du Nouveau-Brunswick, Roger Melanson (archives).

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Après le chef du Parti vert, David Coon, c’est au tour du chef de l’opposition officielle par intérim Roger Melanson de rejoindre la plus récente mouture du comité multipartite sur la COVID-19.

Le libéral assure toutefois qu’il ne renonce pas à critiquer les actions du gouvernement provincial dans sa gestion de la pandémie.

Il est extrêmement malheureux que l'inaction du gouvernement Higgs nous ait amenés à ce point tragique de la pandémie. L'état actuel de notre province et les mesures sévères qui seront probablement prises pour remédier à la situation étaient tous évitables, a déclaré Roger Melanson dans un point de presse mardi après-midi.

Il qualifie le comité de faire-valoir politique pour le premier ministre, mais estime toutefois que l’opposition doit être à la table

Ma participation au comité ne l'emporte pas sur mes obligations en tant que chef de l'Opposition officielle, énonce M. Melanson.

Le comité du Cabinet sur la COVID-19 a été créé au début de la pandémie, lorsque les conservateurs étaient en situation minoritaire et il regroupait des ministres du gouvernement ainsi que les leaders des autres formations politiques.

Le groupe avait cessé de se réunir après la levée de toutes les restrictions sanitaires en juillet. Toutefois, la quatrième vague et le retour de l'état d'urgence le 24 septembre ont incité les chefs à discuter de la possibilité de réinstaurer le comité. Le premier ministre Blaine Higgs avait lancé l'invitation aux chefs à reprendre les activités du comité vendredi dernier.

Roger Melanson dit avoir tergiversé longtemps avant d’accepter l’invitation du premier ministre, mais que l’intérêt des citoyens l’emportait sur son dilemme moral.

« J’ai demandé qu’on enlève la clause de confidentialité et le premier ministre a refusé. »

— Une citation de  Roger Melanson, chef de l'opposition officielle par intérim

Roger Melanson rappelle que le comité fait des recommandations, mais que les décisions reviennent au gouvernement provincial et qu’en tant que chef de l’opposition, il est de son devoir de critiquer ces décisions s’il y a lieu.

Je vais participer [au comité], mais je vais rendre le gouvernement redevable, promet-il.

David Coon dit avoir reçu des garanties

Dans une publication sur Twitter, le chef des verts David Coon a indiqué avoir eu des discussions avec le premier ministre Blaine Higgs dans le but de reconstituer le comité du Cabinet sur la COVID-19.

Le chef du Parti vert du Nouveau-Brunswick, David Coon.

Le chef du Parti vert du Nouveau-Brunswick, David Coon, a annoncé le retour du comité sur la COVID-19 mardi matin.

Photo : Radio-Canada

M. Coon affirme avoir demandé au premier ministre d'apporter des améliorations au comité, entre autres en ce qui a trait à la transparence.

Lundi après-midi, j'ai reçu son engagement à apporter ces améliorations, et je participerai donc à un nouveau comité du Cabinet sur la COVID, écrit-il.

Il ajoute que le premier ministre s'est engagé à ce que les informations partagées lors des rencontres du comité soient communiquées aux citoyens non pas sur ce que les représentants du gouvernement pensent qu'ils doivent savoir, mais sur ce que les Néo-Brunswickois veulent savoir.

La population du Nouveau-Brunswick s'attend à ce que ses dirigeants travaillent ensemble pendant les crises, et nous avons une grave crise de santé publique à gérer. Je ferai de mon mieux pour faire une différence, déclare David Coon.

La santé publique a annoncé qu'elle tiendrait une conférence de presse à 14 h 30 dans le but de faire une mise à jour sur la situation de la COVID-19 au Nouveau-Brunswick.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !