•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Manifestation devant le Parlement à Victoria où débute la rentrée parlementaire

Deux femmes autochtones jouer du tambour devant une section d'arbre gigantesque devant la porte du parlement à Victoria, en Colombie-Britannique.

Les manifestants ont posé une énorme section d'arbre ancien près de l'une des entrées du Parlement où se trouve le bureau du premier ministre, John Horgan.

Photo : Radio-Canada / Simon Gohier

Des manifestants qui s’opposent à la coupe d’arbres anciens se sont réunis devant le Parlement à Victoria ainsi que devant le bureau du premier ministre John Horgan, lundi, alors que l’Assemblée législative entame sa session d’automne.

Un porte-parole du regroupement Rainforest Flying Squad a précisé que les manifestants n’ont pas empêché l’accès au Parlement aux politiciens, qui vont y siéger au cours des six prochaines semaines, mais ils voulaient que le gouvernement puisse entendre leurs inquiétudes quant à la coupe des arbres anciens, notamment à Fairy Creek, dans l’île de Vancouver.

Grand-mère Osa tient un baton de sauge qui se consume dans sa main gauche et un tambour dans sa main droite.

Grand-mère Osa fait partie des nombreux manifestants venus exprimer leur désaccord avec la coupe des arbres à Fairy Creek devant le parlement à Victoria, sur l'île de Vancouver.

Photo : Radio-Canada / Simon Gohier

« Aucun autre arbre ne devrait être retiré du territoire de Fairy Creek. Nous devons obtenir un moratoire sur la coupe des arbres. »

— Une citation de  Grand-mère Osa
Un portrait de Seamus Kelly.

Après qu'un juge a refusé de prolonger l'injonction du tribunal la semaine dernière, Seamus Kelly est venue faire entendre sa voix devant le Parlement à Victoria.

Photo : Radio-Canada / Simon Gohier

« Nous sommes ici pour protéger les forêts anciennes. Horgan doit imposer un moratoire comme l’a conclu un rapport pour lequel les contribuables ont payé et dont les conclusions n’ont pas été suivies. Il [John Horgan] a plutôt augmenté la coupe d’arbres de 40 %. Nous sommes ici pour l'avenir du Canada. Il est grand temps que nous soyons entendus. »

— Une citation de  Seamus Kelly
Portrait de Rainbow Eyes, une manifestante.

Plus de 1 100 personnes ont été arrêtées cette année pour avoir enfreint l'injonction du tribunal en protestant contre l'exploitation forestière de vieilles forêts.

Photo : Radio-Canada / Simon Gohier

« Nous menons ces actions pour nos ancêtres, nos enfants, pour les animaux, pour l’eau, pour la vie, pour l’unité, pour la paix, pour tout ce qu’il y a de bon, pour Fairy Creek. »

— Une citation de  Rainbow Eyes
Portrait de Michael Arnouse, aîné de la nation Secwepemc.

Le but de ces manifestations était d'attirer l'attention du gouvernement, et non de bloquer l'accès aux bâtiments.

Photo : Radio-Canada / Simon Gohier

« Nous guérissons après des atrocités, et j’espère que les coupables pourront guérir, eux aussi. Nous sommes victimes de lois et de politiques racistes. Les arbres sont arrachés de nos territoires, alors qu’est-ce qui suivra? Nous devons éveiller les gens, car il y a un manque important de connaissances, et cela doit changer. Il y a trop de paroles, et trop peu d’actions. »

— Une citation de  Michael Arnouse
Un portrait de Zoé Lardière.

Zoé Lardière, parmi les manifestants réunis devant le Parlement à Victoria, estime que ce sit-in est un moyen de se faire entendre.

Photo : Radio-Canada / Simon Gohier

« Nous avons été ignorés pendant plus d’un an, mais on ne peut pas nous ignorer ici [devant le Parlement]. Le gouvernement doit mettre en place les conclusions de son propre rapport, et nous sommes ici pour le rappeler. »

— Une citation de  Zoé Lardière

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !