•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

François Legault a rencontré la direction mondiale de Rio Tinto lundi

Quatre hommes en complet, dont François Legault, discutent dans une salle de conférence.

Le premier ministre du Québec, François Legault, a rencontré lundi le directeur général de Rio Tinto, Jakob Stausholm, et Ivan Vella, chef de la direction de Rio Tinto Aluminium. Le ministre de l'Économie et de l'Innovation, Pierre Fitzgibbon, accompagnait le premier ministre.

Photo : Tri

Le premier ministre du Québec, François Legault, a rencontré lundi à ses bureaux de Montréal le chef de la direction de Rio Tinto, Jakob Stausholm, et le chef de la direction de Rio Tinto Aluminium, Ivan Vella. Il était accompagné du ministre de l'Économie et de l'Innovation, Pierre Fitzgibbon.

Elle survient alors que les demandes se font insistantes au Saguenay-Lac-Saint-Jean pour que Rio Tinto annonce des investissements dans la région en raison du prix élevé de l'aluminium.

Une photo de la rencontre a été publiée par le premier ministre sur son compte Twitter, lundi après-midi. Nous avons discuté de projets de développement au Québec, a mentionné François Legault dans son message, sans donner aucun détail.

En mars dernier, une rencontre similaire s'était tenue de façon virtuelle.

La rencontre de lundi avait été évoquée à l'Assemblée nationale la semaine dernière en réponse à une question du député péquiste de Jonquière, Sylvain Gaudreault. Il avait alors été compris qu'elle avait déjà eu lieu. Une demande d'information était restée vaine auprès du bureau du ministre Fitzgibbon pour confirmer la date de la rencontre. Il a cependant été confirmé lundi qu'aucune rencontre n'a eu lieu la semaine dernière.

En Chambre la semaine dernière, le ministre de l'Économie avait affirmé que Rio Tinto et Alcoa étaient intéressés à faire des projets soit d'expansion ou des projets de décarboniser les alumineries existantes. Il avait également abordé la technologie Elysis, qui permet de produire de l'aluminium sans émettre de gaz à effet de serre, ajoutant qu'elle ne serait pas commercialisable probablement avant trois, quatre ans.

Il avait aussi précisé Rio Tinto respectait toutes les clauses de l'entente renégociée en juillet 2018 par le Parti libéral du Québec.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !