•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Maison d’accueil pour sans-abri au couvent des Servantes du Très-Saint-Sacrement

Une bâtisse

L'ancien couvent des Servantes du Très-Saint-Sacrement

Photo : Radio-Canada / Philippe L'Heureux

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2021 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La Maison d'accueil pour sans-abri de Chicoutimi déménagera au couvent des Servantes du Très-Saint-Sacrement. La bâtisse est située entre l'ancienne prison et le Conservatoire de musique de Saguenay.

La ministre responsable de la région, Andrée Laforest, en a fait l'annonce officielle lundi après-midi.

Il était déjà su que l'organisme allait déménager, mais l'endroit n'était pas encore connu.

Le projet permettra d’accueillir la clientèle vulnérable dans des locaux plus grands.

Québec finance en partie les travaux dans le couvent pour aménager 35 logements sociaux, dont 31 chambres individuelles et des espaces de débordement. Le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Saguenay-Lac-Saint-Jean contribue également financièrement au projet.

La communauté religieuse a fait don du couvent à la Fondation Monseigneur Léonce Bouchard, qui en plus de la Maison d'accueil, regroupe la Soupe populaire, l'Atelier Saint-Joseph et les Fringues.

Huit personnes devant un ancien couvent

La communauté religieuse des Servantes du Très-Saint-Sacrement vient de faire don du couvent à la Fondation Monseigneur Léonce Bouchard, qui poursuit son association avec la Maison d'accueil pour sans-abri de Chicoutimi afin d'assurer, dans cet immeuble, la gestion de 35 chambres pour personnes en situation d'itinérance.

Photo : Radio-Canada / Philippe L'Heureux

Le directeur général de la Maison d’accueil pour sans-abri de Chicoutimi, Michel Saint-Gelais, pense que l'endroit est idéal pour relocaliser ses services.

On augmente notre capacité d'hébergement de façon significative. On s’éloigne à peine du centre-ville, mais on y gagne en intimité, en proximité de nos gens, en espaces extérieurs pour pratiquer des interventions et favoriser la réinsertion.

Michel Saint-Gelais a précisé que plusieurs options avaient été étudiées. Je suis très heureux que ce soit celle-là qui ait été retenue, ajoute-t-il.

Le coût des travaux est estimé à deux millions de dollars. Le chantier va s'amorcer au cours des prochaines semaines.

Un couvent et sa cour arrière

Les travaux vont commencer au cours des prochaines semaines.

Photo : Radio-Canada / Philippe L'Heureux

L'actuelle maison située sur la rue Lafontaine compte 21 places dans des chambres à deux ou trois lits. Elle sera remise à des partenaires lorsque le projet sera complété.

D'après un reportage de Philippe L'Heureux

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...