•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plante embarque dans le projet de Maison de la chanson francophone

La cheffe de Projet Montréal, Valérie Plante.

La mairesse sortante Valérie Plante endosse le projet de transformation de l'ancienne Bibliothèque Saint-Sulpice en Maison de la chanson francophone.

Photo : Ivanoh Demers

Projet Montréal investirait 12 millions de dollars dans le cadre du projet de Maison de la chanson francophone à la Bibliothèque Saint-Sulpice, dans le Quartier latin.

Il faut bouger le plus rapidement possible, a convenu lundi matin sa cheffe Valérie Plante, qui présentait les engagements de son parti en matière de culture au théâtre Les Écuries, dans le quartier Villeray.

Le bâtiment s’effrite, a-t-elle souligné. Plus on le laisse sans usage, plus il s’abîme.

Son parti ne se dit pas prêt à prendre la responsabilité de l’immeuble. Du moins pas pour l’instant.

Il est encore trop tôt à ce stade-ci pour prendre un tel engagement, a expliqué la mairesse sortante. Car le diable est dans les détails, a-t-elle continué.

Un édifice de style Beaux-Arts sur la rue Saint-Denis, à Montréal.

Bibliothèque Saint-Sulpice

Photo : Google Maps

La Bibliothèque Saint-Sulpice appartient actuellement à Bibliothèques et Archives nationales du Québec (BAnQ).

Un projet de bibliothèque numérique a été lancé sous le gouvernement libéral de Philippe Couillard. Celui de François Legault, toutefois, l’a abandonné, évoquant d’importants dépassements de coûts.

En mars dernier, l’animatrice Monique Giroux et l'auteur Luc Plamondon ont démarré un projet de Maison de la chanson francophone, qui a reçu le soutien de 165 artistes le mois suivant.

Le bâtiment est vacant depuis 2005.

Que du vent, réplique Coderre

En mai dernier, le chef d’Ensemble Montréal, Denis Coderre, s’était également engagé à protéger la Bilbliothèque Saint-Sulpice, se disant séduit par le projet de Maison de la chanson francophone.

L’ex-maire, qui tente un retour en politique active, n’avait pas promis de somme spécifique, mais il s’était montré ouvert à ce que la Ville de Montréal prenne possession de l’immeuble en cas de victoire aux élections municipales du 7 novembre.

Denis Coderre en conférence de presse.

Denis Coderre serait prêt à prendre le contrôle et à entretenir la Bibliothèque Saint-Sulpice, qui appartient actuellement au gouvernement du Québec.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Relancé sur le sujet lundi, M. Coderre, qui présentait lui aussi ses engagements culturels en matinée, a réitéré sa volonté de protéger la Bilbliothèque Saint-Sulpice sans pour autant dire combien il serait prêt à investir pour ce faire.

Selon lui, le projet est à un stade encore trop précoce pour dire combien la Ville de Montréal pourrait mettre, ce qui lui a fait dire que la promesse de Mme Valérie, plus tôt, n'était que du vent.

Notre couverture des élections municipales au Québec en 2021.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !