•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Étudier les insectes pour déterminer la dégradation de l’environnement

Un moustique sur un bras.

Les insectes macroinvertébrés permettent de déterminer les effets de la pollution sur l'environnement. (archives)

Photo : Radio-Canada / Rob Kruk

Radio-Canada

Le « chaos » que provoque chez certains insectes le changement climatique peut être un signe avant-coureur de problèmes environnementaux, selon Iain Philipps, un écologiste de la Saskatchewan spécialiste des macroinvertébrés.

Iain Philipps recueille ces insectes dans les rivières et les lacs de la province pour les étudier dans un laboratoire de Saskatoon, afin de déterminer notamment les effets de la pollution sur l'environnement.

La façon dont tout change est sans précédent. Nous n'avons jamais connu de tels changements de température dans cette région. Nous tentons donc de faire une estimation du meilleur scénario possible, explique-t-il.

La température peut être avantageuse pour un insecte ou désavantageuse pour un autre. Mais, au fur et à mesure que la température change, tous les résultats des changements vont interagir.

Iain Phillips est fâché lorsqu’il voit quelqu'un écraser inutilement un insecte. Il déplore l'orgueil des humains qui leur permet de juger le rôle de ces bêtes dans l'écosystème.

J'ai malheureusement pour moi, de l'affection pour les insectes et je regrette les dommages qui leur sont infligés.

Iain Phillips essaie d’enseigner à autrui ce respect pour les autres espèces, car, selon lui, c’est un privilège de connaître les différentes espèces qui nous entourent.

Avec les informations de Julia Peterson

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !