•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pêcher pour décrocher du cancer

Des femmes préparent leur canne à pêche. Décor au bord d'une rivière pendant l'automne.

La fondation Sur la pointe des pieds organise une initiation à la pêche à la mouche sur la rivière Sainte-Marguerite pour dix femmes atteintes d’un cancer du sein.

Photo : Radio-Canada / Béatrice Rooney

Radio-Canada

Huit femmes dans la trentaine atteintes d'un cancer du sein métastatique passent un séjour sur la rivière Sainte-Marguerite afin de s'initier à la pêche à la mouche. L’activité thérapeutique est organisée par la fondation Sur la pointe des pieds, en collaboration avec  d'autres fondations qui luttent contre le cancer. 

Les participantes proviennent du Québec et vivent avec un cancer sans rémission. L'excursion d'initiation de pêche à la mouche, d’une durée de cinq jours, leur permet de lâcher prise sur la maladie.

Ça nous oblige à être dans le moment présent quand tu apprends quelque chose de nouveau, quand tu as les deux pieds dans l’eau, quand il faut que tu te concentres sur le mouvement, je ne suis pas en train de penser à mes traitements, au futur et à toutes les choses qui peuvent nous rendre anxieux , raconte l’une des femmes pendant qu’elle pêche.. 

 On a une tâche spécifique, un objectif, on essaie de maîtriser le lancer et d’essayer d’attraper des poissons. J’ai des doutes, mais on va s’amuser , ajoute une autre participante.

La chargée de projets à la fondation Sur la pointe des pieds, Marie-Michelle Paradis, explique que la pêche à la mouche a été choisie parce que c’est une activité qui permet vraiment de lâcher prise.

C'est de profiter de cet environnement là qui nous entoure et qui est magnifique, et de l’activité de pêche à la mouche, qui est une activité envoûtante et imprégnante, qui nous connecte vraiment avec le milieu et avec nous sens, explique-t-elle.

Les huit participantes et les bénévoles vont profiter de la rivière Sainte-Marguerite et du Parc national du Fjord du Saguenay jusqu'au 6 octobre.

D'après le reportage de Béatrice Rooney

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !