•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Valérie Plante veut améliorer l’accès au fleuve de la Promenade-Bellerive

Le parc de la Promenade-Bellerive à Montréal

Le parc de la Promenade-Bellerive, à Montréal.

Photo : Radio-Canada / Martin Thibault

Radio-Canada

La cheffe de Projet Montréal, Valérie Plante, souhaite ajouter un café, une buvette et un accès à la plage au parc de la Promenade-Bellerive, dans l’est de Montréal, si elle est reportée à la tête de la Ville de Montréal.

Elle en a fait l’annonce dimanche matin en compagnie du maire sortant de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve, Pierre Lessard-Blais, et de la conseillère de Ville sortante du district de Tétreaultville, Suzie Miron.

Valérie Plante est à la recherche d'un second mandat à titre de mairesse de Montréal.

Mme Plante a reconnu que certains osent déjà se baigner dans le secteur, mais on a envie que ce soit plus agréable et beaucoup plus sécuritaire, a-t-elle déclaré.

Valérie Plante en conférence de presse.

Valérie Plante est à la recherche d'un second mandat à titre de mairesse de Montréal.

Photo : La Presse canadienne / Graham Hughes

La qualité de l’eau est très bonne et va permettre la baignade, a assuré M. Lessard-Blais. L’arrondissement a bien avancé ces quatre dernières années dans le processus, et c’est pour ça qu’aujourd’hui on peut s’engager pour permettre la baignade à la Promenade-Bellerive dès l’année prochaine.

« Vous pouvez compter sur nous pour saisir toutes les opportunités pour se réapproprier les berges. »

— Une citation de  Valérie Plante, mairesse sortante et cheffe de Projet Montréal

Des activités nautiques non motorisées seront aussi permises, a précisé Mme Miron, parce qu’on veut garder la quiétude du parc. Elle a donné en exemple la planche à pagaie, le kayak, le canot et le pédalo.

La mairesse Plante s’est engagée à ce qu’il y ait une zone de baignade délimitée dans l’eau et des heures de surveillance, sans en préciser l’horaire.

Elle prévoit également poursuivre les tests de qualité de l’eau, quitte à décourager la baignade lorsqu’elle se détériore après de fortes pluies, par exemple.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !