•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Québec forte et fière promet de réduire la facture de transport des plus démunis

Portrait de Bruno Marchand pris à l’extérieur par une journée ensoleillée d’automne. Il sourit sur la photo.

Bruno Marchand croit que son expérience dans le milieu communautaire l’a bien préparé à occuper les fonctions de maire de Québec.

Photo : Radio-Canada / Steve Breton

Pour atténuer les inégalités qui creusent un écart dans l’espérance de vie des quartiers pauvres et riches de la capitale, Québec forte et fière propose d’offrir un tarif de transport réduit aux personnes et aux familles à faibles revenus.

La formation politique menée par Bruno Marchand a présenté dimanche ses engagements en matière de lutte à la pauvreté.

Dès l’an 2 de son mandat, le parti entend investir 5 M$ pour réduire les inégalités au sein de la population.

Tarification sociale dans les transports

Un investissement de 2 M$ de dollars permettrait à la Ville de réduire de 25 % le coût des transports en commun pour les familles et les personnes moins nanties.

Tous les gens sous la mesure du panier de consommation, qui représente plus ou moins 23 000 $ pour une personne seule à Québec, devraient bénéficier d’un accès au transport, a souligné le chef Bruno Marchand lors de l’annonce, tenue à la marina Saint-Roch.

Au terme d’un premier mandat de QFF à la tête de la Ville, les plus pauvres paieraient moitié moins que les mieux nantis pour emprunter le transport collectif, à raison d’investissements successifs d’un million par année jusqu’en 2025.

Le chef de la formation, Bruno Marchand, cite les exemples de Calgary, Winnipeg et Ottawa pour vanter sa proposition.

« À Calgary, les gens qui ont accès à la tarification sociale, 50 % d'entre eux ont dit qu'ils ont pu garder un emploi qu'ils auraient perdu sans cette tarification-là, et 50 % d'entre eux ont aussi pu améliorer leur sort au niveau du travail parce qu'ils avaient accès à un transport de qualité. »

— Une citation de  Bruno Marchand, chef de Québec forte et fière

Logements sociaux et soutien communautaire

Québec forte et fière entend aussi bonifier le financement des organisations communautaires, en leur octroyant 2 M$ dès la deuxième année de mandat, et trois millions répartis sur les années subséquentes.

Enfin, le parti promet la construction de 2 600 logements sociaux pendant ses quatre années au pouvoir. Il entend aussi inclure jusqu’à 20 % de logements abordables dans les projets domiciliaires, en partenariat avec les promoteurs.

QFF veut aussi injecter 1 M$ par année dans l’achat de terrains et la promotion de projets immobiliers en collaboration avec des OBNL. Pour que ces projets-là, appartiennent à la communauté, conclut le chef.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !