•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une première équipe égyptienne de soccer voit le jour à Winnipeg

Une équipe de soccer.

La première équipe egyptienne de soccer à Winnipeg est constituée de quelques joueurs issus d'autres nationalités.

Photo : Tia Awadalla/photo soumise par John Shehata

Radio-Canada

La communauté égyptienne de Winnipeg dispose désormais d’une équipe de soccer, la première du genre au Manitoba.

L'équipe a joué pour la première fois lors du tournoi de soccer annuel de la Coupe d'Afrique des nations (CAN) du Manitoba, il y a quelques semaines.

Il s'agit d’un rêve qui se transforme en réalité pour le capitaine de l’équipe, John Shehata.

Ce dernier se rappelle encore les heures passées sur le terrain de soccer avec d’autres enfants de la communauté égyptienne.

Prendre cette expérience d'enfance et en faire une équipe... c'était vraiment un rêve qui se réalisait pour moi , indique-t-il à CBC.

M. Shehata estime que même si l'équipe n'a pas remporté le tournoi de la CAN au Manitoba, les membres de la communauté égyptienne de Winnipeg sont heureux de les voir sur le terrain.

Beaucoup de gens étaient fiers d'avoir vu une équipe égyptienne et de nous avoir vus nous rassembler en tant que collectivité et communauté, note M. Shehata.

Le football est tout pour l'Égypte. Il l'a toujours été.

Le joueur voit du positif dans la saison de son équipe et déclare être optimiste pour l’avenir.

Dans l'ensemble, c'était une excellente première saison. Honnêtement, nous avons gagné. Nous avons réussi à nous qualifier pour les séries éliminatoires, a-t-il déclaré.

Et j'espère que dans les années à venir, c'est une communauté en pleine expansion qui... fera rêver d'autres enfants aussi.

Outre des membres de la communauté égyptienne, l’équipe comprend quelques joueurs issus d’autres nationalités.

John Shehata affirme cependant avoir inséré quelques mots d’arabe dans le jeu de son équipe afin de lui donner une certaine connotation.

Il y a eu un match où j'ai vraiment essayé de créer une chimie d'équipe. J'ai dit : "OK, nous allons apprendre ces quatre phrases en arabe", mentionne-t-il en énumérant les mots pour la contre-attaque, la possession, la pression et le tirage au sort.

Il a également enseigné à son équipe le mot yalla, qui signifie allons-y en arabe.

Avec les informations de Nolan Kehler

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !