•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La nouvelle cotisation de 150 $ : un frein à l’achat de voitures électriques?

Une voiture électrique est rechargée.

Une voiture électrique à la recharge.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Depuis hier, les Saskatchewanais qui possèdent une voiture électrique doivent payer une cotisation annuelle de 150 $ qui servira à l'entretien du système autoroutier de la province. Ce changement pourrait-il freiner les acheteurs potentiels?

La Société d'assurance de la Saskatchewan (SGI) explique que cette cotisation contribuera à l'entretien des routes.

Ce qui est une bonne décision d'après le directeur général de l’Institut de l’énergie Trottier à Polytechnique Montréal, Louis Beaumier.

C'est un bon moment pour la mise en place de cette taxe, dit-il, pour que les gens soient conscients qu'il y a un coût rattaché à l'entretien des routes.

L'argument qui est avancé, de dire, ouais, mais ça ne va rapporter qu'environ 60 000 $ à l'État [...] Mais il ne faut pas attendre qu'il y ait 20 à 30 % de véhicules électriques et qu'on souffre d'un sous-financement de l'entretien des routes, dit-il.

Charles Marcoux, qui possède une voiture électrique, reconnaît que 150 $ annuellement n'est pas très cher.

Mais, selon lui, ce changement envoie un mauvais message aux usagers des véhicules électriques. Il soutient que le gouvernement peut prendre d’autres moyens pour assurer l'entretien des routes.

Il ajoute que la province a déjà un budget en la matière.

Un vendeur de véhicules automobiles rencontré chez Wheaton Chevrolet à Regina ne croit pas que cette nouvelle taxe va influencer la vente de voitures électriques.

Selon lui, les personnes qui peuvent financièrement se procurer une voiture électrique peuvent aussi payer un montant annuel de 150 $.

En date du 22 septembre, SGI rapportait qu'il y avait 611 véhicules électriques immatriculés en Saskatchewan.

Avec des informations d'Olivier Hamel

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !