•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une salle de classe en autobus pour des élèves ayant des troubles d’apprentissage

L'autobus de la Société pour les troubles d'apprentissage qui a été transformé en salle de classe mobile pour aider les élèves du Grand Vancouver.

L'autobus transformé en salle de classe a été décoré par l'artiste Chairman Ting, de Vancouver.

Photo : offert par : Learning Disabilities Society

Radio-Canada

Un autobus aux couleurs vives a été transformé en salle de classe destinée à des enfants ayant des difficultés d’apprentissage dans le Grand Vancouver.

Le bus, dont l’art qui le décore a été conçu par l’artiste local Chairman Ting, est une initiative de la Learning Development Society (LDS). Il souhaite aider les élèves qui ont le plus besoin d’attention individuelle.

Ça nous brisait le cœur de voir des élèves qui ne pouvaient pas se rendre à notre centre d’apprentissage, et nous ne pouvions pas nous rendre à eux, raconte le président de l'organisme Greg Sullivan.

L’idée folle d’acheter un autobus a été proposée, ajoute la gérante communautaire Sarah Vopni.

On a tenté d’enlever toutes les barrières pour soutenir les familles des enfants avec des façons d’apprendre différentes, en faisant venir à eux notre salle de classe, nos services, nos instructeurs, a expliqué Jennifer Fane, la directrice de l’éducation de la Learning Development Society en entrevue à l’émission On The Coast de CBC.

Selon Mme Fane, la pandémie a rendu les études particulièrement difficiles pour les élèves ayant des difficultés d’apprentissage, parce que beaucoup de cours se sont tenus uniquement en ligne : Des élèves qui recevaient des soutiens personnalisés dans les écoles [...] n’ont pas reçu les services dont ils ont besoin lors de la dernière année et demie, ce qui a fait qu’ils ont eu de plus en plus de retard dans leurs études.

Avec la salle de classe mobile, un élève est jumelé avec un enseignant spécialisé dans son champ de difficulté. L'élève recevra un programme en tête-à-tête et personnalisé, pour l’aider à faire du rattrapage en lecture, en écriture, et en mathématiques.

Les leçons durent normalement 50 minutes.

Jennifer Fane espère que cela aidera les élèves et rendra l’école plus amusante.

Faire de l’apprentissage quelque chose de spécial

La salle de classe prend compte des protocoles de sécurité liés à la COVID-19.

Tout le monde veut embarquer, tout le monde veut aller le découvrir. L’autobus fait de l’apprentissage quelque chose de spécial, poursuit Mme Fane.

Apprendre, c’est difficile, ce n'est pas toujours agréable. Donc, créer quelque chose de spécial pour les élèves avec des difficultés d’apprentissage, quelque chose fait expressément pour eux, qui allume l’imaginaire et fait valoir que l’éducation peut être une expérience transformatrice [...] cela donne le sourire à chaque élève qui le voit dit-elle.

L'autobus circulera cet automne pour les élèves de 5 à 18 ans du Grand Vancouver.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !