•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des élus de l’Est-du-Québec reviennent mieux outillés du congrès de la FQM

Chargement de l’image

Un gala s'est tenu jeudi soir dans le cadre du congrès annuel de la Fédération québécoise des municipalités.

Photo : Radio-Canada / Roxanne Langlois

Chargement de l’image

De nombreux élus, gestionnaires de municipalités et de MRC, ainsi que des préfets de l'Est-du-Québec ont pris part au 79e congrès annuel de la Fédération québécoise des municipalités (FQM), qui s’est clos samedi midi à Québec.

Une soixantaine de représentants de l'Est-du-Québec se trouvaient parmi les 750 participants qui ont convergé vers la capitale pour assister à l’événement, dont l’accès était limité en raison de la COVID-19.

Alors que le congrès de 2020 avait été annulé en raison de la pandémie, les représentants des petites municipalités et villes du Québec ont de nouveau pu se rassembler pour échanger sur les enjeux prioritaires du monde municipal, tout en respectant les règles sanitaires.

Gala reconnaissance, formations, conférences, ateliers et occasions de réseautage étaient au programme du congrès qui a pris son envol jeudi, en présence du premier ministre François Legault.

On discute avec des maires d'endroits qu'on ne connaît même pas, lance le maire sortant et candidat à la mairie de L'Île-d'Anticosti, John Pineault. Souvent, nos problèmes se ressemblent énormément: problèmes de main-d’œuvre [… ] de logement, d'accessibilité, d'Internet haute vitesse, de transport.

Chargement de l’image

Le maire sortant de L'Île-d'Anticosti, John Pineault, apprécie les échanges que le congrès de la FQM permet entre les élus.

Photo : Radio-Canada / Roxanne Langlois

Le directeur de la MRC de Bonaventure voit également le congrès annuel de la FQM comme une occasion de partager avec les autres .

Finalement, on réalise qu'on fait de belles choses et qu'on a une belle façon de travailler, affirme François Bujold.

Tirer profit de l'expérience des autres

Traitement des matières résiduelles, intégration des personnes immigrantes, salaires des élus, médias sociaux, négociation de conventions collectives, développement social : plusieurs sujets clés ont été abordés au cours du congrès.

Alors que les élus municipaux s'attaqueront bientôt à un nouveau mandat, leurs organisations seront ainsi mieux parées, selon eux, à affronter certains défis.

Chargement de l’image

Le maire de Carleton-sur-Mer, Mathieu Lapointe, a profité du congrès pour assister à un atelier sur l'hébergement touristique.

Photo : Radio-Canada / Roxanne Langlois

Le maire de Carleton-sur-Mer fait partie des élus et gestionnaires de l'Est-du-Québec qui repartent du congrès annuel davantage outillés.

J'ai participé à un atelier sur l'hébergement touristique, explique Mathieu Lapointe, élu sans opposition pour un second mandat. On constate que ce sont des enjeux que l'on vit partout au Québec. C'est toujours intéressant de voir [ce qui se fait ailleurs]. On se pose des questions à la Ville à cet égard-là.

« On vient donc chercher des outils, des réponses et des pistes de solutions pour avancer. »

— Une citation de  Mathieu Lapointe, maire de Carleton-sur-Mer
Chargement de l’image

Le préfet de la MRC de Rivière-du-Loup et maire de Saint-Cyprien, Michel Lagacé (archives)

Photo : Radio-Canada / Patrick Bergeron

De son côté, le maire de Saint-Cyprien et préfet de la MRC de Rivière-du-Loup, Michel Lagacé, souhaite innover en matière d’immigration.

Tout ce qui est en lien avec l'immigration, c'est un défi qui est immense pour nos territoires, rapporte M. Lagacé, également réélu sans opposition à titre de maire. La MRC de Rivière-du-Loup fait bien depuis plusieurs années, mais il va falloir mieux faire.

Chargement de l’image

Le maire de Saint-Siméon, Denis Gauthier, a profité du congrès pour s'intéresser à la façon dont le compostage s'est mis en place dans d'autres municipalités et MRC de la province.

Photo : Radio-Canada / Roxanne Langlois

[Dans] les MRC Bonaventure et Avignon, on est en train de mettre sur pied une régie de matières résiduelles, ajoute le maire de Saint-Siméon, Denis Gauthier, dont le mandat est aussi reconduit. C'est un gros défi, le compostage et la mise en commun sur le territoire.

L'an prochain, la Fédération québécoise des municipalités prévoit tenir son 80e congrès.

Avec les informations de Roxanne Langlois

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !