•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Comment ne pas inviter les coccinelles asiatiques chez soi cet automne

Une vingtaine de coccinelles regroupées sur un contenant en styromousse.

Les coccinelles asiatiques se rassemblent à cette période de l'année pour trouver des endroits où passer l'hiver.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Elles sont bien jolies, ces petites bibittes rondes et tachetées; elles sont aussi bien utiles, notamment quand elles se nourrissent des pucerons qui colonisent les plantes en été. Mais quand vient l'automne et qu’elles cherchent à s’introduire dans nos maisons, les coccinelles asiatiques sont un peu moins sympathiques.

L’espèce la plus commune au Manitoba, la coccinelle asiatique, a été abondante dans la province au cours des 10 dernières années.

Certains la trouvent déplaisante en raison de son odeur, explique Jordan Bannerman, qui enseigne au département d’entomologie de l’Université du Manitoba. La coccinelle asiatique est en effet pourvue d’un réflexe de défense qui, si elle est inquiétée, l’amène à relâcher un peu de son sang, une substance qui peut tacher des surfaces poreuses et qui est, en plus, particulièrement malodorante.

Le comportement naturel de ces coccinelles, à cette époque de l’année, est de chercher un endroit protégé où elles passeront l’hiver, explique Jordan Bannerman.

La coccinelle asiatique a été importée d’Asie par des agriculteurs américains dans les années 70 et 80. Contrairement aux espèces de coccinelles qu’on trouve traditionnellement au Canada, qui hibernent au pied des arbres, les coccinelles asiatiques ciblent les cavernes et les maisons.

Vous les trouverez donc à l’extérieur, dans les fentes et les fissures ou rassemblées sur des murs, cherchant à s'inviter à l'intérieur.

Le problème, dit Jordan Bannerman, c’est qu’elles aiment se rassembler en groupes pour passer l’hiver. Si un groupe a ciblé votre maison, il est donc possible que vous vous retrouviez avec pas mal de coccinelles, indique-t-il.

La meilleure façon d’éviter que des coccinelles ne pénètrent à l'intérieur est de boucher tous les trous et les craques autour de la maison, rappelle l’entomologiste.

Jordan Bannerman suggère ainsi de vérifier les craques et fissures autour des fenêtres et des portes, et de réparer les trous dans les moustiquaires. Prévenir et trouver les endroits par lesquels elles peuvent s’introduire dans la maison, c’est la première chose à faire, dit-il.

Et si vous trouvez un grand nombre de coccinelles, il conseille d’utiliser un aspirateur d’atelier de type Shop-Vac pour les récupérer et les remettre à l’extérieur.

Mais attention à ne pas leur faire trop peur, sinon elles risquent de vous laisser en souvenir un petit cadeau sanguin bien tachant... et bien puant.

Avec des informations de Jim Agapito, CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !