•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du 37e Festival international de la poésie de Trois-Rivières

Natasha Kanapé Fontaine, sur scène, derrière un pupitre.

Samedi soir, l’artiste innue Natasha Kanapé Fontaine présente son spectacle Nui Pimuten/Je veux marcher à la salle Anaïs-Allard-Rousseau.

Photo : Jérémie Battaglia

Radio-Canada

Le 37e Festival international de la poésie de Trois-Rivières est commencé. Les premières activités ont eu lieu hier soir.

Des spectacles, repas-poésie et ateliers auront lieu tous les jours jusqu’au 10 octobre.

Samedi soir, l’artiste innue Natasha Kanapé Fontaine présente son spectacle Nui Pimuten/Je veux marcher à la salle Anaïs-Allard-Rousseau, de la maison de la culture.

Un festival à ce moment-ci, ça répond à cette vie intérieure qu’on a qui est très forte depuis le début de la pandémie, a indiqué le président et fondateur du festival, Gaston Bellemare, à l’occasion du lancement vendredi soir.

Cette année, ce sont les vers du poète acadien Herménégilde Chiasson qui ont été choisis pour représenter l'événement: Quelqu’un vous touche, le monde se remet à exister.

C’est exactement l’envers de la pandémie parce que dans la pandémie, il ne faut absolument pas qu’on se touche parce que le monde ne va plus exister, explique Gaston Bellemare.

Une chaise vide a également été placée sur la scène de la maison de la culture de Trois-Rivières en hommage aux poètes et auteurs emprisonnés pour leurs mots.

On espère qu’il y en aura un ou une dans le monde qui sera libéré et qu’on pourra l’avoir assis sur cette chaise pendant le festival [l’an prochain], indique le président du festival.

Le Festival international de la poésie de Trois-Rivières se poursuit jusqu’au 10 octobre.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !