•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La vie de Dennis Wood racontée dans un livre

Des exemplaires du livre Si je pouvais raconter mon histoire.

Dennis Wood a marqué l'Estrie, notamment grâce à son implication dans le monde des affaires.

Photo : Radio-Canada / Philippe Grenier

Radio-Canada

Dennis Wood, homme d'affaires et donateur ayant laissé sa marque à Sherbrooke lors des dernières décennies, est aujourd'hui atteint de la maladie d'Alzheimer. Son histoire, sa vie, est maintenant racontée dans un livre lancé vendredi à Magog.

Si je pouvais raconter mon histoire, rédigée par André Poulain, retrace le parcours fructueux de l'homme, dont l'entreprise C-MAC, un fleuron québécois des télécommunications, a déjà atteint un chiffre d'affaires de 2 milliards $. Le Magogois d'adoption est aujourd'hui âgé de 82 ans.

Au début, j'étais un petit peu stressé à l'idée de raconter sa vie à sa place, mais on m'a mis en contact avec beaucoup de gens, qui m'ont permis de reconstituer l'histoire. [...] J'avais accès à ce que M. Wood avait dit lui-même de son parcours, et j'avais accès aussi à sa pensée sur toutes sortes de questions sociales, économiques ou politiques, a expliqué celui qui, à travers le livre, se fait la voix de M. Wood.

Ça a été intéressant, parce que je découvrais toujours du neuf !

Une citation de :André Poulain, auteur du livre

À travers ses expériences de chef d'entreprise et même de politicien, il a laissé une trace indélébile dans le patrimoine sherbrookois.

Il était décidé, lui, il a toujours marché droit. Il regardait en avant, son but était là. Il marchait, puis il ne regardait pas où il mettait les pieds. Il s'est enfargé, c'est certain, on a eu des hauts et des bas, on en a arraché, mais c'est là qu'il voulait aller, et il s'est rendu, raconte l'épouse de Dennis, Hélène Germain.

C'est pour saluer cette implication de plusieurs décennies que de nombreuses têtes d'affiche des scènes politique et économique de la province ont assisté au lancement du livre sur sa vie, lequel se tenait à la résidence de Dennis Wood, à Magog.

Parmi ces personnes, on retrouvait de nombreux membres de la famille Wood, Jean Coutu ainsi que Jean Charest. Ce dernier avait livré une lutte politique à Dennis Wood dans Sherbrooke lors des élections provinciales de 1988.

On est restés en bonne relation, il était très critique à mon endroit ! Il ne se gênait pas. Quand il n'était pas d'accord ou qu'il trouvait que ce n'était pas à son goût, il le disait. C'est la vie, il n'avait pas d'arrière-pensée. En même temps, c'est un homme généreux, un homme qui a marqué le développement de la région, a lancé Jean Charest, sourire aux lèvres.

C'est un gars qui avait une espèce de charisme sans le savoir, c'est encore mieux ça ! Quand tu le sais, ce n'est pas bon, tu te forces. Lui, il était très naturel. On a eu bien du plaisir ensemble. Je le regarde là, puis ça me fait de la peine, a témoigné Jean Coutu.

Tous les profits issus de la vente de ce livre seront remis à la Société Alzheimer de l'Estrie. L'ouvrage est disponible à la librairie Appalaches de Sherbrooke.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !