•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Déjà des maires et mairesses élus dans les grandes villes du Québec

Des municipalités n'auront même pas d'élections, puisque tous les candidats ont été élus sans opposition.

Daniel Côté célèbre sa réélection sans opposition à la mairie de Gaspé.

Daniel Côté célèbre sa réélection sans opposition à la mairie de Gaspé.

Photo : Twitter/@DanielCoteGaspe

De nombreux candidats et candidates ont déjà gagné leur élection municipale sans avoir eu besoin de subir le vote des électeurs. Faute d'opposition, les citoyens de 10 des 50 plus grandes villes du Québec connaissent leur maire ou mairesse.

À Boucherville, en Montérégie, aucun citoyen n'aura besoin de se rendre aux urnes le 7 novembre. Le maire sortant Jean Martel et tous les conseillers en poste ont été réélus sans opposition.

Carton plein également pour Denis Martin et son équipe sortante, tous réélus à Deux-Montagnes dans les Laurentides.

La période de mise en candidature pour l’élection prenait fin vendredi à 16 h 30.

À Vaudreuil-Dorion, également en Montérégie, le maire Guy Pilon, élu depuis 2005, signe une victoire presque totale avec son équipe. Un seul conseiller devra se frotter à une opposition, dans un district, le jour du vote.

Cette élection par acclamation, je la considère comme une marque de confiance à mon égard, réagit le maire sortant de Salaberry-de-Valleyfield, Miguel Lemieux, réélu pour un deuxième mandat dans cette municipalité de l'ouest de la Montérégie.

Sur la Côte-Nord, le maire sortant de Baie-Comeau, Yves Montigny, voit aussi une marque de confiance dans sa réélection sans opposition.

Le même témoignage de confiance résonne dans les propos de Martin Damphousse, réélu pour un quatrième mandat à Varennes, en banlieue de Montréal. En revanche, tous les membres de son équipe devront faire campagne dans leurs districts.

Un nouveau maire à Victoriaville

Antoine Tardif dans notre studio radio à Trois-Rivières

Antoine Tardif, ex-directeur des opérations du Parti conservateur du Canada au Québec, est élu maire de Victoriaville.

Photo : Radio-Canada / Marilyn Marceau

Antoine Tardif a été élu sans que les citoyens aient à se prononcer à Victoriaville, dans le Centre-du-Québec. Le nouveau maire est l'ancien conseiller politique du député conservateur local et ex-maire Alain Rayes.

Dans son discours de victoire, Antoine Tardif a rappelé qu'il avait été gardien de but dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec.

« Dans la vie, j’avais un rêve, joueur dans la Ligue nationale de hockey, mais aujourd’hui [...] un autre rêve devient réalité. »

— Une citation de  Antoine Tardif, nouveau maire de Victoriaville, élu sans opposition

Un autre grande ville de 50 000 habitants connaît déjà son maire : Dollard-Des-Ormeaux, dans l'ouest de l'île de Montréal. Alex Bottausci y a été réélu.

À Saint-Georges, dans Chaudières-Appalaches, Claude Morin fera un autre mandat, tout comme Jean-Claude Boyer à Saint-Constant, en Montérégie, et Sébastien Nadeau à L'Assomption, dans Lanaudière.

Le président de l'UMQ réélu sans opposition

Le président de l'Union des municipalités du Québec, Daniel Côté, a gagné sans adversaire à Gaspé. Ça me fait chaud au cœur. Vraiment, a-t-il réagi.

Je salue toutes les candidates et tous les candidats élus par acclamation, a déclaré la ministre des Affaires municipales, Andrée Laforest.

« Je suis fière de voir qu’il y a plus de 11 700 Québécois qui ont fait le saut en politique municipale. »

— Une citation de  Andrée Laforest, ministre des Affaires municipales du Québec

À Rivière-du-Loup, au Bas-Saint-Laurent, Mario Bastille a été élu sans opposition, tout comme Alain Thibault, à Port-Cartier, sur la Côte-Nord.

Les mairesses de Chibougamau, dans le Nord-du-Québec, Manon Cyr, et de Lac-Mégantic, en Estrie, Julie Morin, sont également réélues sans opposition. C'est le cas aussi de Christiana Smith, à Westmount – située non loin du centre-ville de Montréal – et Lise Michaud à Mercier, en Montérégie.

La grande majorité des maires réélus sans opposition dans les villes occupaient déjà le fauteuil. On retrouve notamment Martin Soucy à Mont-Joli, dans le Bas-Saint-Laurent, Louis Villeneuve à Bromont et Simon Madore à Coaticook, deux municipalités de l'Estrie, ainsi que Benoit Lauzon, à Thurso en Outaouais.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !