•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Amossois retrouvent leur piscine entièrement rénovée

Vincent Laroche et Pierre Deshaies tiennent un gros ruban, Suzanne Blais des ciseaux. Yannick Roy se tient en arrière-plan, tous sur le bord de la piscine.

La coupure du ruban a été effectuée par Vincent Laroche, président du Club Aquamos, Yannick Roy, directeur général du Centre de services scolaire Harricana, Suzanne Blais, députée d'Abitibi-Ouest, et Pierre Deshaies, maire suppléant d'Amos.

Photo : Radio-Canada / Martin Guindon

Martin Guindon

Après une fermeture de plus de 15 mois, c’est une piscine intérieure entièrement rénovée que retrouvent ces jours-ci les baigneurs et les nageurs de la région d’Amos.

L’infrastructure sportive du pavillon La Forêt de l’École secondaire d’Amos a été inaugurée vendredi après-midi. Les travaux réalisés par Construction Filiatrault, selon les plans de la firme Poirier Fontaine architectes, représentent un investissement de plus de 5,2 millions de dollars provenant de la sous-mesure du maintien des bâtiments du gouvernement du Québec.

Maintenant plus fonctionnelle et sécuritaire, la piscine propose un nouveau vestiaire universel sans nudité, des locaux adaptés pour les personnes à mobilité réduite et des espaces pour le Club de natation Aquamos. Tous les équipements ont été renouvelés. Une mise à niveau qui s’imposait pour la piscine construite en 1976, selon Yannick Roy, directeur général du Centre de services scolaire Harricana (CSSH).

Des équipements adaptés, une douche et une toilette.

Dorénavant, le vestiaire de la piscine possède des locaux spécifiques avec des équipements adaptés spécialisés.

Photo : Radio-Canada / Martin Guindon

C’était des investissements qui étaient appropriés, qui étaient dus, pour maintenir la qualité de notre polyvalente et de nos infrastructures sportives. Oui, c’est un investissement de 5,3 millions, mais il est fait pour les 40 prochaines années. On va avoir des infrastructures au goût et aux normes du jour. À l’école, on a des classes adaptées pour une clientèle à mobilité réduite. Donc, on a travaillé avec les techniciennes de l’école et avec les parents pour rendre la piscine le plus accessible possible, explique-t-il.

Des partenaires heureux

Présente à l’inauguration, la députée d’Abitibi-Ouest, Suzanne Blais, s’est réjouie des installations fraîchement rénovées. Pour la première visite, je trouve ça extraordinaire. Les infrastructures sont magnifiques et ça va être un atout pour la MRC Abitibi. Nous sommes très contents de participer à cette rénovation, souligne-t-elle.

La piscine de la polyvalente La Forêt.

On a notamment procédé à la réfection de la céramique et au drainage de la plage.

Photo : Radio-Canada / Martin Guindon

Même son de cloche du maire suppléant d’Amos, Pierre Deshaies. On est très heureux, on attendait ça avec beaucoup d’impatience. C’est une infrastructure qui sert à l’ensemble de la communauté à Amos. Au-delà de la clientèle étudiante, par les soirs, la gestion de l’équipement sportif de la piscine est effectuée par la Ville d’Amos, donc c’est l’ensemble des citoyens qui en bénéficient. On est chanceux d’avoir un excellent partenariat avec le Centre de services scolaire Harricana pour le partage des infrastructures sportives et culturelles, fait-il valoir.

Soulagement pour Aquamos

La réouverture de la piscine est particulièrement bien accueillie par le Club de natation Aquamos, qui a vu la très grande majorité de ses activités être suspendues pendant la dernière année.

Des casiers dans un vestiaire.

Les nouveaux vestiaires entièrement rénovés offrent 152 casiers, dont 30 ventilés pour les athlètes du programme Sport-Études.

Photo : Radio-Canada / Martin Guindon

C’est un immense soulagement. Ç’a été une longue année pour nos nageurs, qui ont dû arrêter pour la grande majorité leur sport favori, et pour notre club de sport-études, dont nos 17 nageurs devaient se déplacer du côté de Val-d’Or pour s’entraîner. Je salue leur résilience et leur persévérance, lance le président Vincent Laroche.

La pause d’un an ne semble pas avoir affecté le recrutement du Club de natation, qui affiche pratiquement complet pour la prochaine saison.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !