•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : 50 places de plus à Victoria pour l’isolement des sans-abri

Michael Bragg et Alysse Tompkins rangent leur tente en la prenant chacun par un bout.

Michael Bragg et Alysse Tompkins, des occupants du parc Stadacona, à Victoria, rangent leur tente pour la journée. Pour respecter les règlements de la ville, ils la remettront en place après 19 h (archives).

Photo : Ken Mizokoshi/CBC

À Victoria, 50 places supplémentaires sont désormais offertes aux sans-abri atteints ou à risque d'attraper la COVID-19. Le ministre du Logement, David Eby, a annoncé que 30 lits de plus seront disponibles au sein des abris existants, et 20 places temporaires viendront s'ajouter d’ici le début du mois de novembre, le temps de former le personnel et d’aménager l'espace.

Rectificatif: Une version précédente de ce texte disait que les nouveaux lits serviraient aux personnes atteintes de la COVID-19. Les lits serviront aussi aux personnes qui doivent s'isoler parce qu'elles ont été en contact avec une personne infectée.

David Eby a précisé que le nouveau lieu d’isolement ne sera pas rendu public afin de préserver l’intimité des personnes en isolement. Les voisins immédiats seront néanmoins prévenus.

Il ne s'agit pas seulement de fournir un espace physique, mais également de s'assurer qu'il existe des services de soutien pour ces espaces, explique David Eby. Ce dernier assure que la Ville de Victoria, BC Housing et la régie de santé de l'île continuent de tout mettre en oeuvre pour trouver des solutions afin de faire face à la situation actuelle.

Le médecin hygiéniste en chef de la régie de la santé de l'île de Vancouver, Richard Stanwick, a expliqué que le risque de transmission entre les sans-abri et la population générale est faible, notamment grâce au fort taux de vaccination de cette dernière. Il estime que 30 % des sans-abri sont vaccinés.

Grant McKenzie, responsable de la communication pour Our Place Society, assure que la vaccination progresse chez les sans-abri. Nous organisons quotidiennement des cliniques de vaccination temporaires pour mobiliser plus de personnes, dit-il. Et ils commencent à prendre cela beaucoup plus au sérieux maintenant qu'ils voient la COVID-19 dans leur communauté.

« J'avais espéré que BC Housing et nos partenaires à but non lucratif auraient la possibilité de reprendre leur souffle [...] mais cela n'a pas été le cas, puisque la pandémie se poursuit. »

— Une citation de  David Eby, ministre du Logement de la Colombie-Britannique

Ces jours-ci, le travail se fait littéralement, lit par lit, personne par personne, explique le ministre, qui redoute la moindre augmentation du besoin de places d’isolement pour les personnes sans-abri qui pourrait survenir dans les semaines à venir.

Le Dr Stanwick explique quant à lui que l'île a connu 3500 infections depuis la fin du mois d'août et que la COVID-19 est présente dans toutes ses communautés.

À Victoria, selon le Dr Stanwick, il y a une éclosion à plusieurs endroits et 300 personnes qui seraient atteintes, des sans-abri, mais aussi des travailleurs sociaux. Nous voyons beaucoup, beaucoup plus de cas dans le groupe d'âge des 20 à 40 ans [...] dans cette population particulière, précise-t-il.

« Nous encourageons les personnes qui ont reçu un test de dépistage positif à la COVID-19 qui sont sans-abri ou qui ont un logement instable à suivre les recommandations de la santé publique pour s'isoler le mieux possible afin d'atténuer le risque de transmission. »

— Une citation de  Richard Stanwick, médecin hygiéniste en chef, régie de la santé de l'île de Vancouver

Un processus de triage est en cours

La Ville est dans une position difficile parce qu'elle a des règlements qui doivent être appliqués, a expliqué la mairesse de Victoria, Lisa Helps. À Victoria, les sans-abri peuvent seulement camper dans les parcs municipaux de 19 h à 7 h. Nous avons des parcs qui doivent être utilisés à des fins générales.

Lisa Helps explique que, chaque matin, il y a une réunion pour recenser le nombre de personnes sans-abri atteintes de la COVID-19 et que la liste est transmise à BC Housing. Nous sommes dans un processus de triage en ce moment, précise la mairesse, soulignant que la prise en charge des sans-abri est une responsabilité collective. Elle a tenu à remercier le travail des travailleurs sociaux de première ligne.

Selon un communiqué de la province, les 50 lits d'isolement annoncés vendredi s’ajoutent à plus de 500 logements et refuges ouverts dans toute la ville depuis 2018, ainsi qu'à plus de 430 foyers de soutien permanent supplémentaires qui sont déjà en cours d'élaboration et à 287 espaces d'auto-isolement.

Avec des informations de François Macone

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !