•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

10 candidats se feront la lutte pour devenir maire de Montréal

Valérie Plante, Denis Coderre et Balarama Holness ne seront pas seuls sur la ligne de départ.

Des pancartes électorales de Valérie Plante et de Denis Coderre.

Valérie Plante et Denis Coderre sont considérés comme les deux principaux candidats à la mairie de Montréal.

Photo : Radio-Canada / Jean-Claude Taliana

Les Montréalais auront l'embarras du choix aux élections municipales de cette année. En tout, 10 candidats se feront la lutte pour devenir maire de la plus grande ville du Québec.

La période de mise en candidature ayant pris fin à 16 h 30 vendredi, Élections Montréal a publié la liste complète et finale des candidats en vue du scrutin du 7 novembre.

Outre la mairesse sortante Valérie Plante (Projet Montréal) et l'ex-maire Denis Coderre (Ensemble Montréal), les électeurs pourront opter pour Balarama Holness (Mouvement Montréal), dont le parti a fusionné avec Ralliement pour Montréal jeudi, Gilbert Thibodeau (Action Montréal) ou Luc Ménard (Montréal 2021).

Cinq candidats indépendants seront également sur les rangs, soit Beverly Bernardo, Jean Duval, Fang Hu, Wilder Jules et Dimitri Mourkes.

En ce qui a trait aux luttes dans les arrondissements, une dizaine de partis seront représentés. Du lot, seul Projet Montréal présentera des candidats pour les 103 postes électifs en jeu.

Ensemble Montréal n'en présentera que 98, le parti de Denis Coderre ayant forgé une alliance électorale avec l'équipe de Luis Miranda pour les cinq sièges de l'arrondissement d'Anjou.

Mouvement Montréal, qui prédisait jeudi être capable de présenter 65 candidats, en aura finalement 74. Le parti sera représenté dans les 19 arrondissements de la ville.

Action Montréal, pour sa part, présentera 22 candidats, alors que Montréal 2021 n'en aura qu'un seul : son chef Luc Ménard.

Une demi-douzaine de partis d'arrondissement

Six autres partis feront campagne dans un seul arrondissement. Outre l'Équipe Anjou, de Luis Miranda, et l'Équipe LaSalle, de Nancy Blanchet, on trouve dans cette liste le parti Courage de Sue Montgomery et l'Équipe CDN-NDG, qui présenteront chacun six candidats dans Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce.

La formation Quartiers Montréal, de la mairesse Giuliana Fumagalli, fera campagne pour les cinq sièges de Villeray—Saint-Michel—Parc-Extension. Et puis le Parti Outremont de Jean-Marc Corbeil présentera des candidats pour trois des cinq sièges en jeu dans l'arrondissement du même nom.

En tout, 347 candidatures ont été déposées en vue des élections, dont 17 indépendantes.

Parmi celles-ci, on trouve notamment le président de la Commission scolaire English-Montreal, Joe Ortona, et le conseiller d'arrondissement sortant de Saint-Léonard-Ouest, Mario Battista, tous deux exclus d'Ensemble Montréal en vue des élections.

Personne n'a été élu par acclamation, vendredi.

À Montréal, 65 des 103 élus siègent au conseil municipal. Les 38 autres ont uniquement droit de cité dans leur conseil d'arrondissement respectif.

À la dissolution du conseil municipal, Projet Montréal détenait 33 sièges, contre 21 pour Ensemble Montréal, 3 pour l'Équipe LaSalle, 2 pour l'Équipe Anjou et un pour le parti Courage. Il y avait aussi trois indépendants et deux sièges vacants.

En 2017, 298 candidatures avaient été déposées, dont 8 à la mairie de Montréal. Valérie Plante avait été élue avec 51,42 % des voix contre 45,66 % pour Denis Coderre, remportant du même souffle la majorité des sièges à l'Hôtel de Ville.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !