•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une deuxième école d’Ottawa fermée en raison d’une éclosion de COVID-19

Chargement de l’image

L'École élémentaire catholique Marius-Barbeau, à Ottawa, est fermée en raison d'une éclosion de COVID-19.

Photo : Radio-Canada / Francis Ferland

Radio-Canada

Une deuxième école primaire à Ottawa a été fermée en raison d'une éclosion de COVID-19.

Santé publique Ottawa (SPO) a précisé avoir fermé l'École élémentaire catholique Marius-Barbeau, située dans le secteur de Heron Gate, dans le sud du centre-ville, par prudence.

Notre enquête suggère qu'il existe des preuves de propagation de la COVID-19 à plusieurs groupes de l'école, ont déclaré des responsables de la santé publique dans une lettre envoyée aux parents jeudi soir.

« SPO continuera de travailler avec l'école pour surveiller la situation afin de s'assurer que toutes les mesures contre les éclosions sont en place. »

— Une citation de  Santé publique Ottawa

Contrairement à ce que nous indiquions dans une précédente version de cet article, l'école Marius-Barbeau est fermée pour au plus 10 jours, et non au moins 10 jours.

La durée exacte de la fermeture n'est pas connue, mais les responsables de la santé demandent aux parents de se préparer à la fermeture de l'école pour au plus 10 jours.

Chargement de l’image

Vendredi, la santé publique dénombre 8 cas de COVID-19 parmi les élèves et 2 parmi les membres du personnel de l'école.

Photo : Radio-Canada / Francis Ferland

Le Conseil des écoles catholiques du Centre-Est (CECCE) et SPO répertorient différentes données relativement à la situation dans cette école.

Vendredi, SPO dénombre huit cas parmi les élèves et deux autres parmi les membres du personnel. De son côté, le CECCE confirme, sur son site web, 6 cas actifs confirmés auprès des élèves et du personnel.

Maintenant, que se passe-t-il?

Une flambée à l'école est déclarée lorsque deux personnes ont reçu un résultat positif au test de dépistage de la COVID-19 et qu'il existe une possibilité de transmission à l'école.

Une fermeture à l'échelle de l'école est envisagée lorsque plusieurs zones de l'école sont touchées ou lorsque de nombreux cas sont signalés sans lien identifiable.

Les responsables de la santé contacteront directement les familles si leurs enfants sont considérés comme des contacts à haut risque. L’élève devra passer un test de dépistage. D'autres instructions seront communiquées lundi par l'école, a déclaré SPO.

Seules les personnes contactées directement doivent être isolées. Ceux qui ne le sont pas doivent cependant surveiller l’apparition de symptômes, éviter les groupes de jeu ainsi que les personnes atteintes de maladies chroniques et rester à la maison, sauf pour des raisons essentielles.

Plus tôt cette semaine, l'école primaire catholique St. Benedict, à Barrhaven, a été la première école d'Ottawa à être fermée en raison d'une flambée de COVID-19 depuis le début de l'année scolaire. Il s'agit de l'une des plus grandes éclosions dans les écoles de la ville.

Selon le tableau de bord de Santé publique Ottawa, 12 écoles connaissent des éclosions. Cinq des 70 cas sont répertoriés comme étant des membres du personnel d'une école.

Néanmoins, SPO a toujours bon espoir de voir la plupart des écoles demeurer ouvertes cet automne.

La présente situation ne surprend pas la médecin-chef en santé publique, la Dre Vera Etches, considérant que les enfants des écoles primaires ne soient pas vaccinés.

Partout dans la province, c'est la population non vaccinée qui a le plus grand taux de COVID-19. Nous, à Ottawa, ce sont les écoles et les enfants de moins de 12 ans. C'est dans cette population où on peut voir le plus haut taux de COVID-19, dit-elle.

Avec les informations de CBC et Rosalie Sinclair

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !