•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’Ontario impose la vaccination dans les foyers de soins de longue durée

Des résidents d'un centre de soins de longue durée attendent dans leur fauteuil roulant.

Selon le ministre Rod Phillips, les employés non vaccinés ou incomplètement vaccinés sont à la source de plusieurs éclosions.

Photo : CBC / Steve Bruce

Radio-Canada

Le ministre des Soins de longue durée, Rod Phillips, rend la vaccination obligatoire pour les employés des centres de longue durée.

Cette nouvelle politique, qui s'appliquera dès le 15 novembre, touche le personnel, les travailleurs de soutien, les étudiants et les bénévoles qui doivent se rendre dans les centres.

Les visiteurs et les proches aidants ne sont pas touchés par la directive ministérielle. Elle ne s'applique pas non plus au personnel des maisons de retraite.

Alors que de nouveaux variants continuent de se propager, nous assistons à un nombre croissant d'éclosions dans les foyers de soins de longue durée, où le risque pour les personnes les plus vulnérables reste élevé, affirme le ministre des Soins de longue durée, Rod Phlilips, dans un communiqué.

Les personnes qui ne seront pas vaccinées devront présenter une exemption médicale valide.

Le personnel qui ne sera pas complètement vacciné ou qui ne présentera pas une exemption médicale valide à la date limite ne pourra plus entrer dans les foyers de soins de longue durée pour y travailler. Ce sera à l'employeur de déterminer si l'employé est affecté à d'autres tâches à l'extérieur du centre ou mis à pied.

Rien n'empêcherait un préposé aux soins exclu d'un centre de soins de longue durée d'aller travailler dans une maison de retraite, par exemple.

Une infirmière passe devant un panneau qui fait la promotion de la vaccination à la Villa Columbo, à Toronto.

La province estime que le taux de vaccination dans les foyers de soins est trop bas.

Photo : CBC / Evan Mitsui

Le gouvernement Ford a rejeté à maintes reprises l'idée d'imposer la vaccination à des travailleurs de la santé. La semaine dernière, toutefois, le ministre Phillips avait affirmé que la province allait faire ce qui était nécessaire pour protéger les personnes âgées vulnérables.

Selon Rod Phlilips, le taux de vaccination du personnel de 367 des 626 foyers de soins est inférieur à 90 %, et 99 des centres ont un taux de vaccination de moins de 80 %. L'un d'entre eux aurait un taux de vaccination de moins de 40 %. Le ministre estime que cela est insuffisant, alors que l'Ontario est dans la quatrième vague et que les variants constituent une menace.

Le ministère des Soins de longue durée va d'ailleurs rendre public à partir de vendredi après-midi le taux de vaccination du personnel de chacun des foyers.

L’opposition néo-démocrate estime que la directive du gouvernement ne va pas assez loin.

La vaccination doit être obligatoire pour tous les employés des soins de longue durée, du secteur de la santé et de celui de l’éducation, a déclaré la chef adjointe Sara Singh tout en déplorant le temps que le gouvernement a mis à prendre sa décision.

Le ministre Phlilips a expliqué que le gouvernement n'en était pas là, mais qu'il surveillait les chiffres et s'appuyait sur la science.

Notre dossier : La COVID-19 en Ontario

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !