•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Amputé d’un bras, il met au point un gilet pour taquiner le saumon

Gros plan sur la veste qui soutient la canne à pêche.

La veste confectionnée par Fernand Tessier avec l'aide d'un ami lui permet de pêcher à la ligne avec un seul bras.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Un ancien mineur amputé d'un bras a fabriqué un gilet qui lui permet de pêcher le saumon à la ligne malgré son handicap.

La vie de Fernand Tessier, habitant de Bathurst, au Nouveau-Brunswick, a basculé en 1982 avec l'amputation de son bras droit à la suite d'un accident de travail. Une longue période d'adaptation a alors commencé.

Je viens à bout de me débrouiller. Je suis patient. Je viens à bout de faire ce que je veux faire. Je me débrouille. Je n’ai pas le choix. Si tu ne peux pas le faire avec ta droite, tu vas le faire avec ta gauche. Il s'agit de ne pas lâcher, explique M. Tessier.

Fernand Tessier, souriant.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

« Il s'agit de ne pas lâcher », affirme Fernand Tessier.

Photo : Radio-Canada

Malgré tous ses efforts, certaines activités sont restées difficilement accessibles.

J'ai de tout temps voulu pêcher le saumon. C'est un des poissons les plus puissants qu’il y a sur la ligne, souligne-t-il.

Une veste originale

Le lancer à la mouche nécessite une technique particulière, plutôt difficile à maîtriser avec un seul bras. Avec l’aide d’un ami pêcheur, Fernand Tessier a donc confectionné une veste qui lui permet de réaliser son rêve de pêcher le saumon.

La veste comprend un ancrage pour tenir sa canne à pêche. Le dispositif est solidement vissé à travers la veste dans une plaque en téflon. Le tout est soutenu par une ceinture ajustable.

La veste est étendue sur une table, Fernand Tessier explique comment s'en servir.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La veste de Fernand Tessier soutient une canne à pêche et le tout est ajustable.

Photo : Radio-Canada

Avec un peu d’exercice pour s’y faire, le résultat est étonnant. Depuis qu'il a confectionné sa veste, le pêcheur dit avoir accroché une trentaine de saumons.

Il n’y a jamais eu un poisson qui est venu à bout de sortir la [canne à pêche] de sa place ici, dit-il au sujet de son gilet.

Une invention à partager

Fernand Tessier souhaite que d'autres amputés puissent profiter de son invention. Il continue d'ailleurs d'expérimenter afin de rendre sa veste de pêche accessible à tous.

Fernand Tessier, debout dans une rivière, lance sa ligne à l'eau.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Fernand Tessier est heureux de pouvoir pêcher le saumon grâce à son invention.

Photo : Radio-Canada

L'ancien mineur voudrait bien donner son invention à un organisme, comme l'Association des amputés de guerre, qui pourrait produire des gilets comme le sien et les distribuer à d’autres personnes qui en auraient besoin.

Ça leur permettrait d'avoir leur loisir. C'est beau d’avoir un loisir pour tout le monde. On se repose, mais pour se reposer la tête, ça prend un loisir, conclut Fernand Tessier.

D'après un reportage de François Lejeune

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !