•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Férié du 30 septembre : des entreprises de compétence provinciale emboîtent le pas

Affiche à l'entrée d'un magasin Simons annonçant la fermeture.

Tous les magasins Simons seront fermés le 30 septembre.

Photo : Radio-Canada

Décrétée par le gouvernement fédéral en mémoire des victimes et des survivants des pensionnats autochtones, la Journée nationale de la vérité et de la réconciliation ne sera pas soulignée par tous le 30 septembre. Certaines entreprises québécoises sous compétence provinciale ont toutefois décidé de participer en fermant leurs portes et en offrant un jour de congé à leurs employés.

Certaines provinces comme l'Île-du-Prince-Édouard ont reconnu la journée du 30 septembre comme un jour férié. Les bureaux du gouvernement provincial et les écoles publiques de la province seront donc fermés, alors que les entreprises sous juridiction provinciale ont le choix de demeurer ouvertes ou non.

Ce n’est pas le cas du Québec. Le premier ministre François Legault, qui considère que la province compte suffisamment de jours fériés chaque année, a décidé de souligner la journée sans toutefois imiter le fédéral.

Des chandails oranges disposés dans un escalier.

Le Canada soulignera la première Journée de la vérité et de la réconciliation le 30 septembre 2021.

Photo : Radio-Canada / Mike McArthur

Mais cela n’a pas empêché certaines compagnies relevant du provincial, comme la Maison Simons, d’emboîter le pas. Tous les magasins Simons du pays seront donc fermés ce jeudi, même si l’entreprise n’y était pas obligée.

Monsieur Simons continue à bien faire les choses, lance Eileen Germain, une cliente rencontrée mardi à sa sortie du magasin. C'est une belle initiative. C'est sûr qu'il n'y a vraiment pas beaucoup de magasins à mon avis qui vont le faire, croit de son côté Lili-Rose Kotzerke.

Des souliers d'enfants et des peluches près de la flamme du centenaire sur la colline du Parlement.

La création du nouveau jour férié fédéral a été approuvée par le Parlement quelques jours après la découverte d'environ 200 lieux de sépulture, probablement d'enfants, sur le site d'un ancien pensionnat à Kamloops, en Colombie-Britannique. (archives)

Photo : Radio-Canada

Équité et respect

Le Groupe Océan, qui œuvre dans l’industrie maritime, possède diverses entreprises, dont un peu moins de la moitié sont de compétence provinciale. Cela n’empêchera pas les 900 employés d’avoir droit à un congé cette semaine.

Une question d’équité selon le responsable des affaires publiques de l’entreprise Philippe Filion, mais aussi pour honorer les survivants de pensionnats autochtones et leur communauté. Pour nous qui faisons affaire avec différentes communautés un peu partout au Canada, c'était très important d'emboîter le pas et de démontrer la valeur que l'on accorde aux relations durables avec les Premières Nations, ajoute-t-il.

Prise de conscience

À Wendake, la journée nationale de vérité et réconciliation sera soulignée de manière sobre. Aucun événement particulier n’est prévu dans la communauté. La première pensée vient toujours à ceux qui ont subi ces traitements-là. C’est comme ça qu’on aborde ça, explique le grand chef de la Nation huronne-wendat, Rémy Vincent.

Rémy Vincent est assis sur un fauteuil. Il porte un chandail orange sur lequel il est écrit en anglais et en français : « Chaque enfant compte ».

La Journée du chandail orange a lieu tous les ans depuis 2013 afin de commémorer l’histoire des pensionnats autochtones.

Photo : Radio-Canada / Guylaine Bussière

L’initiative d’entreprises comme la Maison Simons ou le Groupe Océan est toutefois vue comme un signe d’évolution dans la pensée de la population, qui n’a pas besoin des gouvernements pour croire en l’importance de se souvenir des tragédies vécues par les peuples autochtones.

Il y a une prise de conscience en général présentement. Évidemment, on en parle beaucoup. On met de la pression aussi sur les gouvernements pour certains sujets. Et on voit qu'il y a des gens qui appuient., ajoute le grand chef.

Évolution

Le professeur en stratégie à l’Université Laval Yan Cimon estime qu’il est de plus en plus important pour les entreprises d’accorder une importance à la responsabilité sociale, particulièrement aux yeux des plus jeunes générations de travailleurs.

Ce sont généralement des entreprises qui ont plus d'adhésion des employés, qui ont plus de fidélité des consommateurs, et qui ont surtout une meilleure réputation, voire même une meilleure profitabilité aussi, explique-t-il.

Décision d’affaires ou moyen de sensibilisation? Le professeur y voit tout de même un signe de l’évolution de la pensée en milieu de travail.

Fermés au Québec le 30 septembre :

  • Les institutions financières
  • Les bureaux de Postes Canada
  • Certaines entreprises de télécommunications

Ouverts au Québec le 30 septembre :

  • Écoles
  • Épiceries, SAQ et SQDC
  • La plupart des commerces de détail

Avec des informations de Guylaine Bussière et Édith Hammond

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !