•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Employés non vaccinés : un plan de contingence préparé par le CIUSSS MCQ

Quatre infirmières dans un corridor d'hôpital.

600 travailleurs de la région directement liés aux services à la population en santé devront rester à la maison à compter du 15 octobre.

Photo : iStock / Photographerlondon

Radio-Canada

Le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec (CIUSSS MCQ) prépare actuellement un plan de contingence pour faire face au départ des travailleurs de la santé qui ne seront pas adéquatement vaccinés le 15 octobre prochain. Dans la région, 1200 employés n’ont reçu aucun vaccin et devront être retirés du milieu de la santé, dont environ 600 travailleurs qui sont directement liés aux services à la population.

Dans la réorganisation, il n’y aura pas de suspension de certains services, selon le président-directeur général du CIUSSS MCQ, Carol Fillion. Il y aura plutôt un déplacement de services vers d’autres centres médicaux de la région.

Il y a des services qu’on avait en proximité qui ne seront plus en proximité et il pourrait y avoir des services qu’on avait à 100 % qui diminueront d’un certain pourcentage pour nous permettre de libérer les gens [...] qui vont venir maintenir les services essentiels à notre population, a précisé Carol Fillion en entrevue à l’émission Toujours le matin.

Des services diminués

Présentement, des experts sont chargés d’identifier des services jugés importants mais qui n’ont pas d’influence directe sur la qualité de vie afin de formuler des recommandations au CIUSSS MCQ à la fin de la semaine. Carol Fillion analysera le plan proposé et le fera parvenir à Québec. Ce plan-là doit être déposé au ministère [de la Santé et des Services sociaux] à compter de la semaine prochaine, recevoir les autorisations ministérielles, recevoir les autorisations de mon conseil d’administration. Ensuite, on devra les appliquer.

Dans le même exercice, le CIUSSS MCQ détermine aussi quels services ne doivent pas subir d’amputation. On peut penser aux soins intensifs, les services qui protègent nos enfants en protection de la jeunesse, les services d’urgence, les services de chirurgie qui, si elles ne sont pas faites, pourraient avoir des répercussions irréversibles sur la santé des gens, les services en hébergement pour nos personnes âgées, a expliqué Carol Fillion.

Par ailleurs, le CIUSSS MCQ indique procéder au rappel, un à un, des jeunes retraités du milieu de la santé pour mesurer leur intérêt à revenir dans le réseau public, suivant les primes promises par Québec. Carol Fillion n’était pas en mesure de nous indiquer le nombre d’infirmières à la retraite de la région qui ont manifesté un intérêt à l’heure actuelle.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !