•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Quel projet pour l’intersection des avenues du Parc et du Mont-Royal?

Un accident impliquant un camion lourd et qui a causé la mort d'un cycliste lundi relance le débat sur la sécurité à vélo.

Des rubans délimitent une scène où un accident mortel est survenu.

Un accident mortel impliquant un camion lourd et un cycliste est survenu à l'angle des avenues du Parc et du Mont-Royal, lundi.

Photo : Radio-Canada / Mathieu Wagner

Radio-Canada

L’accident impliquant un conducteur de camion lourd qui a causé la mort d’un cycliste lundi à l'angle des avenues du Parc et du Mont-Royal relance le débat sur la sécurité à vélo dans les rues de la métropole.

Ce décès a suscité une réaction argumentée de la part de Magali Bebronne, directrice des programmes de Vélo Québec.

Pour elle, l’accident qui a causé la mort du cycliste était prévisible et évitable en raison de la configuration des lieux et le type de véhicule impliqué.

Nous voyons le même scénario se répéter encore et encore, déplore-t-elle.

Mme Bebronne souligne que chaque fois qu’un cycliste meurt dans un accident de la route, cela implique en général un camion.

Au Québec, 30 à 40 % des décès de cyclistes impliquent un véhicule lourd, précise la directrice des programmes de Vélo Québec.

Mme Bebronne estime que la Ville de Montréal a une responsabilité de réaménager ces intersections-là, ces artères à haut volume de circulation. Il va falloir qu’on nous explique ce qui justifie qu’entre deux parcs et au cœur d’un quartier densément peuplé, on autorise une autoroute urbaine, souligne-t-elle.

« L’avenue du Parc est une autoroute urbaine. »

— Une citation de  Magali Bebronne, directrice des programmes de Vélo Québec
Magali Bebronne, en entrevue.

Magali Bebronne est directrice des programmes de Vélo Québec.

Photo : Radio-Canada

L’intersection de l’avenue Mont-Royal telle qu’elle est au niveau de l’avenue du Parc […] est un lieu inhospitalier et dangereux pour ceux qui se déplacent à pieds ou à vélo, dit-elle.

Selon elle, Transport Québec et Transport Canada doivent s’attaquer à la question du type de camions qui sont autorisés à circuler. Comment on les classifie? Comment on évalue le degré de vision? Quels types d’équipements doit-on exiger pour que les conducteurs et les conductrices de ces camions soient enfin capables de voir ce qui se passe autour de leur véhicule?

Mme Bebronne ajoute également que la sécurité et la vie passent avant la fluidité de la circulation.

En 2017, la mort du jeune Clément Ouimet dans le même secteur avait imposé l'enjeu de la sécurité des cyclistes dans la campagne électorale municipale.

Le conducteur du camion accusé de délit de fuite mortel

Brandon Marchand-Bibeau, le camionneur qui a heurté mortellement lundi un cycliste de 31 ans à l'intersection des avenues du Parc et du Mont-Royal, a été accusé de délit de fuite causant la mort, mardi. Marchand-Bibeau a été libéré sous certaines conditions, notamment l'interdiction de conduire un véhicule moteur. La suite des procédures est prévue le 7 décembre.

Débat à distance entre Valérie Plante et Denis Coderre

Denis Coderre, en conférence de presse.

Le candidat à la mairie de Montréal, Denis Coderre.

Photo : Radio-Canada

Interrogé sur le sujet, le candidat à la mairie de Montréal, Denis Coderre, a déploré que depuis les 4 dernières années il y a encore plus de décès au niveau des cyclistes, un propos qui n’est pas conforme aux statistiques du Service de police de la Ville de Montréal.

Selon les données fournies par le corps policier, il y a eu 11 décès de cyclistes entre 2017 et aujourd'hui, alors qu'entre 2013 et 2016 – période qui correspond au mandat de M. Coderre comme maire –, on a enregistré 13 décès.

M. Coderre a évoqué la vision zéro, qui signifie pour lui zéro accident, zéro mort. Il a indiqué qu’il voyait d’un bon œil l’idée d’un carrefour giratoire à l’intersection des avenues du Parc et du Mont-Royal, une idée défendue par le candidat Marc-Antoine Desjardins.

Il a évoqué une quinzaine d’autres endroits accidentogènes qu’il faudra prendre en considération.

Valérie Plante, en conférence de presse.

La candidate à la mairie de Montréal, Valérie Plante.

Photo : Radio-Canada

Pour sa part, la mairesse de Montréal, Valérie Plante, a mis en avant la réalisation du Réseau express vélo (Réseau express vélo) de la rue Saint-Denis pour des questions de sécurité, évoquant les 300 collisions survenues dans cette rue entre 2014 et 2020.

Pour ce qui est de l’intersection des avenues du Parc et du Mont-Royal, Mme Plante n’a pas annoncé de projet spécifique en indiquant seulement que toute cette intersection doit être repensée.

Ça fait partie de cette volonté ferme de donner à chaque mode de déplacement son usage qui lui est propre, a ajouté Mme Plante.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !