•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les provinces de l’Atlantique veulent adopter un passeport vaccinal commun

Un gros plan d'une main tenant une seringue et une dose de vaccin contre la COVID-19.

La vaccination progresse au Nouveau-Brunswick. (Archives)

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Les premiers ministres des provinces de l’Atlantique souhaitent coordonner et unifier leurs passeports vaccinaux, en attendant la mise en place, par le fédéral, de normes canadiennes sur les preuves de vaccination.

Le système est déjà en place au Nouveau-Brunswick et doit entrer en vigueur en Nouvelle-Écosse, à l'Île-du-Prince-Édouard et à Terre-Neuve-et-Labrador dans les prochains jours.

Les provinces espèrent toujours l’adoption de normes canadiennes en la matière, mais en attendant, elles pourraient mettre en place un passeport vaccinal pour l’Atlantique, selon le premier ministre du Nouveau-Brunswick, Blaine Higgs, à la suite d’une rencontre du Conseil des premiers ministres de l’Atlantique, mardi.

Ils disent que ça va prendre six mois ou un an, nos codes [QR] seront acceptés et reconnus à travers les provinces de l’Atlantique, dit-il.

Blaine Higgs a aussi insisté sur le fait que les provinces ne prévoient pas imposer de restrictions supplémentaires pour l'instant.

Notre dossier : La COVID-19 en Atlantique

Mieux coordonner les systèmes de santé

Les premiers ministres ont aussi discuté des façons d’améliorer la collaboration entre leurs systèmes de santé, selon Blaine Higgs.

Il dit que les provinces partagent les mêmes problèmes liés à la population vieillissante et aux hôpitaux surchargés. Selon lui, partager certains services spécialisés leur permettrait d'être plus efficaces.

« Comment pouvons-nous mieux utiliser les ressources? Comment pouvons-nous offrir plus de flexibilité afin de nous déplacer entre les provinces? », lance-t-il lors d’un point de presse.

Les premiers ministres ont l’intention d’élaborer un accord établissant des lignes directrices pour renforcer la collaboration entre les provinces. Ils ont également convenu d’explorer des moyens pour recruter et maintenir en poste des médecins, du personnel infirmier et des professionnels de la santé spécialisés et pour accélérer le processus de certification des travailleurs formés à l’étranger.

Avec des informations d’Adrien Blanc

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !