•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

MRC de Maria-Chapdelaine : pas de nouveau mandat pour les trois quarts des maires

Des véhicules circulent sur la route 169 à Péribonka.

La municipalité de Péribonka fait partie de celles qui auront un nouveau maire à la table du conseil.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Plusieurs conseils municipaux changeront radicalement le 7 novembre prochain dans la municipalité régionale de comté (MRC) de Maria-Chapdelaine, où 75 % des maires ont annoncé leur retrait de la politique municipale.

La MRC compte 12 maires et neuf d’entre eux ne seront pas de retour. Parmi les trois restants, un est toujours en réflexion alors que la date ultime pour déposer sa candidature est fixée au 1er octobre, à 16 h 30. 

À Normandin, Mario Fortin a choisi de tirer sa révérence après avoir passé 24 ans à la table du conseil, dont huit comme maire. Il serait resté, mais dit avoir pensé à sa communauté pour prendre sa décision.

Mario Fortin en entrevue.

Mario Fortin a passé 24 ans au conseil municipal de Normandin.

Photo : Radio-Canada / Annie-Claude Brisson

Après huit années comme maire, est-ce que je pouvais encore apporter du renouveau? Est-ce que je serais aussi motivé à continuer? Après avoir réfléchi longuement à ça, je pense qu'il était temps pour moi de me retirer et de laisser la place à quelqu'un d'autre. Et de la laisser dans un beau contexte , souligne-t-il. 

Deux candidats sont déjà en lice pour remplacer Mario Fortin : le conseiller sortant Daniel Boisclair et Marc Boivin.

Du support pour les nouveaux élus

Le préfet de la MRC de Maria-Chapdelaine, Luc Simard, croit que l’arrivée de nouveaux visages dans les conseils municipaux peut être bénéfique. Je pense que ça peut être aussi une opportunité d'apporter de nouvelles idées, de nouvelles philosophies, mentionne-t-il. On parle de fusions de services, par exemple, ça peut apporter une volonté d'aller dans cette direction, des regroupements. Il y a beaucoup de choses, je pense, qui peuvent être amenées même s'il y a un nouveau conseil.  

Luc Simard.

Le préfet de la MRC Maria-Chapdelaine, Luc Simard, sollicite un autre mandat.

Photo : Radio-Canada / Annie-Claude Brisson

Luc Simard rappelle que plusieurs équipes restent en place avec l’expertise qu’elles ont développée. Il assure que les nouveaux élus seront accompagnés par la MRC, qui prépare d’ailleurs un programme de formation pour faciliter leur arrivée en politique municipale. 

On veut vraiment les accompagner davantage, dit-il. Il y a beaucoup de formations disponibles, mais on veut pousser plus loin la formation et les rôles de chacun des paliers de gouvernement pour mettre les choses bien claires, et pour voir les différents outils mis à la disponibilité des élus pour contribuer à notre développement.

La professeure associée de gestion municipale à l’Université du Québec à Montréal (UQAM), Danielle Pilette, prévient les nouveaux élus qui feront face à de nombreux défis. Ces nouveaux élus devront surtout avoir la capacité de travailler en équipe, ce qui manque beaucoup actuellement, affirme-t-elle. On voit beaucoup de vedettariat, particulièrement parmi les élus locaux. Mais en réalité, un conseil municipal, ça fonctionne comme une équipe de hockey, ça fonctionne en équipe. L'équipe doit être forte, doit être complémentaire. 

D'après le reportage d'Annie-Claude Brisson

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !