•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Hausse des inscriptions à l’Université de Moncton, surtout à Shippagan

L'enseigne et les bâtiments du campus.

Parmi les 224 inscriptions de plus cet automne à l'Université de Moncton, 150 sont à Shippagan (archives).

Photo : Radio-Canada / Wildinette Paul

Radio-Canada

L’Université de Moncton annonce une augmentation de 5 % du nombre d’inscriptions cet automne dans l’ensemble de ses campus. L'institution accueille le nombre d'étudiants le plus important depuis près de 10 ans.

L’institution compte 4745 étudiants, soit 224 de plus, à temps plein, comparativement à l’automne 2020. Elle souligne qu’il s’agit du plus grand nombre d'inscriptions depuis 2012.

Jusqu’à 3099 inscriptions proviennent du Nouveau-Brunswick et 1068 de l'extérieur du Canada. Dans le cas des étudiants étrangers, il s’agit d’une hausse de 37,8 % en un an.

Trois facteurs ont contribué à la hausse des inscriptions, selon le recteur et vice-chancelier, Denis Prud’homme.

Premièrement, je pense qu’il faut reconnaître le travail de nos services de recrutement sur nos trois campus, qui ont fait beaucoup de travail de terrain malgré la pandémie. Donc, ils ont dû être innovants dans les stratégies de recrutement. Deuxièmement, je pense que la qualité des programmes qui sont offerts à l’Université de Moncton, considérant également la taille de nos salles de classe qui favorise une formation beaucoup plus personnalisée, fait son chemin. Et évidemment, l’aspect que jusqu’à maintenant le Nouveau-Brunswick s’était bien sorti de la COVID-19, ça eu sûrement un effet sur l’attraction des étudiants, particulièrement des étudiants internationaux, explique Denis Prud’homme lors d’une entrevue accordée mardi au téléjournal Acadie.

Denis Prud'homme.

Avec une hausse de 5 % des inscriptions cet automne, le recteur de l'Université de Moncton, Denis Prud'homme, dit que l'université est sur la bonne voie d'atteindre son objectif de compter 1000 étudiants de plus d'ici quatre ans (archives).

Photo : Radio-Canada

L’Université remarque une tendance à la hausse ces dernières années et elle juge être sur la bonne voie pour atteindre son objectif de recrutement.

Depuis quatre ou cinq ans, on voit déjà des augmentations au niveau des étudiants. L’an passé, on avait eu une augmentation d’un peu plus de 1 %. Donc, avec cette augmentation-là de 5 %, on voit qu’on est quand même dans la bonne direction. Notre objectif est d’augmenter de 1000 étudiants d’ici quatre ans.

On voit qu’on commence à être sur notre trajet. On va continuer nos efforts de recrutement pour atteindre ces cibles qui contribuent grandement à la vitalité financière de notre institution, ajoute le recteur Prud’homme.

Une hausse marquée à Shippagan

Parmi les 224 inscriptions de plus cet automne, 150 sont à Shippagan. Diverses raisons expliquent cette hausse importante, selon le recteur.

Au niveau des étudiants internationaux, nos étudiants proviennent principalement du Maroc, du Mali et de la Côte d’Ivoire. Depuis deux ans, on a observé une augmentation, un intérêt, du côté d’étudiants en provenance de l’Algérie. Il faut comprendre que souvent c’est un phénomène où quelques étudiants gradués retournent dans leur région et font la promotion. Et, également, le fait d’avoir un recruteur qui est plus actif, plus dynamique dans une région peut favoriser une meilleure connaissance de l’Université de Moncton et en particulier au niveau du campus de Shippagan, indique Denis Prud’homme.

Il a fallu faire des travaux de rénovation dans le campus de Shippagan pour accueillir plus d’étudiants et aider les autres à trouver du logement ailleurs dans la ville.

Le fait que le campus de Shippagan [a] une capacité de 500 à 600 étudiants, on a dû au cours de l’été faire des rénovations au niveau des résidences pour augmenter notre capacité d’accueil, donc créer au-delà de 95 nouvelles places en résidence. Puis, chapeau au vice-recteur sur place, Sid Ahmed [Selouani], qui a beaucoup travaillé avec la municipalité pour trouver des logements pour un grand nombre des étudiants, souligne le recteur et vice-chancelier.

Dans l’ensemble de l'Université de Moncton, les étudiants suivent majoritairement leurs cours en personne. Il y a un certain nombre de personnes qui poursuivent leur formation en ligne, indique Denis Prud’homme.

Avec les renseignements du Téléjournal Acadie

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !