•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Deux Albertains hospitalisés après avoir été attaqués par des grizzlys

Une femelle grizzly avec trois petits.

L’activité des ours est élevée en ce moment et les rencontres avec les humains peuvent avoir des conséquences graves, indiquent les autorités.

Photo : iStock

Radio-Canada

Un randonneur et un chasseur ont été hospitalisés après des attaques distinctes de grizzlys à environ 70 kilomètres d’intervalle dans les montagnes Rocheuses du sud de l’Alberta, selon des communiqués respectifs.

Selon un communiqué du ministère de l'Environnement et des Parcs de l'Alberta, les services d'urgence de Kananaskis ont été informés d'une attaque dimanche, peu avant 13 h, sur le mont Storelk, au sud du col Highwood, dans le parc provincial Elbow-Sheep Wildland.

Un homme de 38 ans faisait une randonnée seul lorsqu'une femelle grizzly, qui était accompagnée de deux oursons, l’aurait attaqué de manière défensive, selon le communiqué.

L'homme a été transporté par avion à l’Hôpital Foothills de Calgary dans un état grave, mais stable.

Par ailleurs, la Gendarmerie royale du Canada de Blairmore a reçu un appel concernant un chasseur qui avait été attaqué par un ours dimanche, à 20 h dimanche, peut-on lire dans une publication d’Alberta Fish and Wildlife Enforcement sur Facebook.

Deux chasseurs étaient à la recherche de grouses, une espèce d’oiseaux sauvages, dans un secteur près de la frontière entre l'Alberta et la Colombie-Britannique, lorsqu'ils ont croisé une mère grizzly et ses oursons.

Selon les autorités, l’animal a attaqué l’un des chasseurs, alors que l’autre lui a tiré dessus pour l'effrayer. Le chasseur blessé a été hospitalisé et se trouvait dans un état stable.

Zones fermées

Des agents de la faune sont présentement à la recherche des ours à l'origine des deux attaques afin de déterminer les mesures à prendre.

Une zone clairement délimitée est fermée au public dans le cas de la deuxième attaque. Les autorités indiquent qu’une carte mise à jour sera bientôt disponible.

À la suite de la première attaque, le parc provincial Elbow-Sheep Wildland, à l'ouest de l'autoroute 40, de la limite du parc provincial Peter Lougheed jusqu'à une crête au sud du lac Running Rain, a été fermé.

Un autre avis a également été publié dans la région de Highwood, qui comprend le Cirque Ptarmigan, la crête Pocaterra, Lipsett, Mist et Picklejar Creek. Un avis pour une zone située près de la rivière McLeod et de la route 47, au sud-ouest d'Edson, est aussi en vigueur. La zone sera fermée jusqu’au 11 octobre en raison d’un autre incident survenu le 26 septembre.

Prudence

Les experts soutiennent que les attaques d’ours sont rares, mais que l'activité de ces derniers est élevée à l'approche de l'hiver. Les rencontres avec les humains peuvent avoir des conséquences graves.

Ces événements démontrent qu’il est important d’être bien préparé à la présence d’ours avant de s’aventurer dans les bois.

Des conseils de sécurité sont offerts sur le site web de la province. Les personnes qui repèrent des ours peuvent le signaler au 403 591-7755.

Avec des informations de Dave Gilson

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !