•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’aréna Iamgold change de nom et devient l’aréna Glencore

Des voitures sont stationnées devant le Centre Dave-Keon.

L'aréna situé à l'intérieur du Centre Dave-Keon sera rebaptisé aréna Glencore

Photo : Radio-Canada / Annie-Claude Luneau

Les Huskies de Rouyn-Noranda ont dévoilé mardi matin un nouveau partenariat avec l'entreprise Glencore.

En vertu de l'entente, d'une durée de cinq ans, l'aréna Iamgold sera rebaptisé aréna Glencore.

L'entreprise Glencore est déjà présente dans la communauté, comptant notamment parmi ses actifs la fonderie Horne et la mine Raglan.

Jacques Blais assis dans une salle de conférence

Jacques Blais, propriétaire des Huskies

Photo : Radio-Canada / Jean-Michel Cotnoir

Le propriétaire des Huskies, Jacques Blais, s'est dit ravi du partenariat, mentionnant que celui-ci a le potentiel d’attirer de nouveaux partisans dans le giron de l'équipe.

On est bien contents que ce soit Glencore qui soit avec nous autres. Il ne faut pas oublier que dans le temps, c’est eux autres, la [mine] Noranda, qui avaient donné l’aréna à la ville. Ça nous aide parce qu’on n’a pas un budget de fou, on n’a que 3300 places assises. Si c’était tout le temps rempli, on n’aurait pas besoin d’autant de commanditaires et sans eux, il faudrait que je mette encore plus d’argent, mais à date ça va bien, affirme M. Blais.

Marie-Pier Bédard à l'intérieur de l'aréna Glencore

Marie-Pier Bédard, directrice des opérations à la Fonderie Horne

Photo : Radio-Canada / Jean-Michel Cotnoir

Selon Marie-Pier Bédard, directrice des opérations à la Fonderie Horne, l’association avec les Huskies était toute naturelle, l’entreprise n’étant située qu’à quelques mètres de l’aréna.

L’implication communautaire est vraiment importante pour nous. On est en plein cœur du quartier et de la ville depuis près de 100 ans. C’est un retour aux sources, c’est une opportunité qu’on nous a offerte et on a décidé avec beaucoup d’optimisme de se joindre à l’équipe des Huskies, souligne-t-elle.

Les Huskies ont préféré ne pas dévoiler le montant de l'entente avec l’entreprise Glencore.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !