•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Justin Trudeau annoncera son Conseil des ministres en octobre

Justin Trudeau parle en point de presse.

Justin Trudeau a donné mardi une première conférence de presse depuis sa réélection la semaine dernière.

Photo : Reuters / Blair Gable

Maud Cucchi

Le premier ministre, Justin Trudeau, dévoilera son Conseil des ministres en octobre, a-t-il annoncé à Ottawa, une semaine exactement après sa réélection.

En attendant, il maintient le cap en reconduisant Chrystia Freeland dans les rôles de vice-première ministre du Canada et ministre des Finances, ce qu'elle a accepté, a précisé M. Trudeau.

Je suis très heureux de pouvoir continuer à compter sur Chrystia pour réaliser les grandes choses que les Canadiens ont demandé à leurs politiciens et à leur gouvernement de faire dans les années à venir, a-t-il souligné.

Chrystia Freeland qui porte un masque dans un parc.

Chrystia Freeland a été reconduite comme vice-première ministre et ministre des Finances par Justin Trudeau.

Photo : Reuters / Blair Gable

Autre échéance annoncée : le Parlement sera convoqué avant la fin de l'automne, alors que Justin Trudeau a officiellement approché la gouverneure générale, Mary Simon, afin de former son prochain gouvernement.

La conférence de presse convoquée mardi a abordé une variété de sujets : pandémie, commentaires sur les résultats électoraux, libération des deux Michael et pressions internationales.

Il faut dire que sa semaine chargée a vu le retour de Chine des deux Michael – une incroyablement bonne nouvelle –, mais aussi une conversation avec le président des États-Unis, sans compter les échanges habituels postélections avec les premiers ministres des provinces.

On a travaillé dur pour réussir [la libération] des deux Michael et nous devons remercier nos alliés et partenaires dans le monde entier qui étaient à nos côtés [...] maintenant nous devons réfléchir à nos relations avec la Chine.

Une citation de :Justin Trudeau, premier ministre réélu du Canada

Sans surprise, M. Trudeau a confirmé maintenir son cap politique, avec un coup d'accélérateur pour fermement inciter les Canadiens à se faire vacciner. Pour sauver des vies, désengorger les systèmes de santé, mais aussi pour éviter de reconfiner, a-t-il continué de marteler.

Légiférer sur la vaccination

Nos priorités, en tant que gouvernement, vont commencer avec cinq choses concrètes sur la vaccination, a-t-il indiqué, avant d'évoquer des annonces prochaines concernant les employés fédéraux, mais aussi l'obligation imminente pour les 12 ans et plus d'être vaccinés lors des déplacements en train et en avion.

Si vous planifiez de voyager en train ou en avion prochainement, assurez-vous d'être pleinement vaccinés, a-t-il prévenu, faisant ainsi écho à sa promesse électorale.

En outre, ceux qui travaillent pour la fonction publique fédérale devront être vaccinés, a aussi réitéré Justin Trudeau, qui attend encore l'aval des instances sanitaires pour autoriser la vaccination des enfants dès 5 ans.

Concernant les certificats de vaccination, Ottawa se penchera sur un document officiel qui pourra être utilisé par les Canadiens lors des voyages internationaux, a-t-il mentionné.

Comme promis, nous allons être là pour rembourser les provinces sur le programme des passeports vaccinaux, a également assuré le premier ministre.

Enfin, il souhaiterait instaurer une législation pour protéger les travailleurs de la santé du harcèlement et de l'intimidation alors que la pandémie de COVID-19 malmène les systèmes de santé depuis des mois.

Justin Trudeau discute avec une travailleuse de la clinique.

Justin Trudeau a visité une clinique de vaccination d'Ottawa mardi.

Photo : La Presse canadienne / Sean Kilpatrick

Peu avant la conférence de presse, Justin Trudeau a visité une clinique de vaccination d’Ottawa où il s’est renseigné sur l’achalandage du lieu. Entouré de journalistes et de caméras, il n’a pas manqué d’y remercier le personnel présent et a reçu, en retour, des félicitations pour sa réélection.

C'était l'occasion d'établir des liens avec les Canadiens, ce qui est toujours important, a répondu le premier ministre à l’un des travailleurs.

Critiqué sur le coût des élections, évalué à quelque 615 millions de dollars, M. Trudeau a rétorqué qu'il ne regrettait rien. Les débats qu'on a eus pendant cette élection ont démontré que les Canadiens ont choisi un gouvernement extrêmement ambitieux, a-t-il répondu quand la question lui a été posée en conférence de presse.

M. Trudeau est parvenu la semaine dernière à faire élire un autre gouvernement minoritaire, avec 159 sièges contre 119 pour les conservateurs d'Erin O'Toole. Il s'agit de son troisième mandat comme premier ministre du Canada.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !