•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Arrestation de trois individus pour le vol d’un million de dollars à Toronto

Un quatrième individu que la police juge violent est toujours activement recherché dans cette affaire.

Un homme couché au sol avec deux hommes au visage caché, dont un tient une arme.

Les images prises par les caméras de surveillance montrent le déroulement du braquage.

Photo : Police de Toronto

La police de Toronto a arrêté trois individus relativement à un vol de plus d'un million de dollars commis au printemps dans la métropole. Le vol à main armée a été commis dans un établissement de détail qui est utilisé pour remplir les guichets automatiques appartenant à des particuliers.

Selon la police, deux individus masqués ont fait irruption dans le commerce le 1er avril, menaçant deux employés avant de dévaliser le coffre-fort pendant qu'au moins un troisième individu les attendait à l'extérieur dans un véhicule.

Les deux cambrioleurs ont exigé que les deux employés de l'établissement se couchent sur le sol pendant qu'ils dérobaient et empaquetaient les liasses de billets dans des sacs de poubelle.

La scène de leur arrivée sur place a été captée par une caméra de surveillance, dont la vidéo a été dévoilée à la presse.

Un détective de police en conférence de presse.

L'inspecteur de police Richard Harris est responsable de l'enquête Project Heavy Bag.

Photo : Radio-Canada

On y voit notamment deux individus portant chacun un survêtement muni d'un capuchon en train de marcher avec une arme dans les mains dans le dos d'un employé de l'établissement pour qu'il leur ouvre la porte.

La vidéo montre ensuite l'un des deux individus en train de remplir un sac de poubelle d'argent pendant qu'il tient en joue l'un des deux employés accroupi sur le plancher.

Quatrième individu en cavale

La police est d'ailleurs toujours activement à la recherche d'un quatrième individu dans cette affaire. Un mandat d'arrêt national a été émis contre lui.

Il s'agit d'Emmanuel Rawson, un Torontois de 22 ans. La police le dépeint comme un homme de 1,7 m et 86 kg (5 pi 6 po et 190 lbs) et le décrit comme étant dangereux.

la photo de police d'un individu recherché.

Un mandat d'arrêt pour vol à main armée a été émis contre Emmanuel Rawson, un Torontois de 22 ans.

Photo : AVEC L'AUTORISATION DE LA POLICE DE TORONTO

La police a appelé le public à redoubler de prudence au cours d'une conférence de presse mardi matin à son quartier général du centre-ville et à l'aider à le repérer.

Nous pensons qu'il s'agit d'un vol planifié, puisque l'établissement était visé ; une somme de 160 000 $ a été récupérée lors d'un coup de filet le mois suivant dans une résidence après une entrée par effraction ratée, ajoute l'inspecteur Richard Harris.

Opération « Heavy Bag­­­ »

La police pense que la somme de 160 000 $ appartient au butin volé, mais elle ne précise pas ce qu'il est advenu du reste de l'argent de l'entreprise dont le nom n'a pas été révélé.

Le coup de filet en question est survenu le 17 mai dans une résidence du nord-ouest de Toronto et dans laquelle des individus ont tenté de s'introduire sans succès avant de prendre la fuite.

L'une des personnes arrêtées réside à cette adresse.

L'enquête intitulée Project Heavy Bag (Projet Sac Lourd, NDLR) a permis d'identifier quatre suspects liés au vol du 1er avril.

La police explique qu'elle a d'abord arrêté au début du mois un homme de 23 ans et une femme de 22 ans et qu'elle a saisi dans leur véhicule un pistolet Glock de 9 mm chargé et une quantité de munitions. Elle a ensuite appréhendé un second individu de 22 ans.

Huit armes à feu sur un présentoir de la police de Toronto.

Huit armes à feu, que l'on voit ici en conférence de presse, ont en tout étaient saisies dans l'opération des policiers, ainsi que des munitions, de la cocaïne et de l'argent liquide.

Photo : Radio-Canada

Devante Virgo, Courtni Martin et Andrew Parson, tous de Toronto, font face à une quinzaine d'accusations de conspiration, de vol à main armée et de possession illégale d'une arme à feu, notamment.

Ils devront à nouveau comparaître devant le tribunal d'Etobicoke au début octobre. La police pense que Rawson est leur complice dans le braquage.

Élargissement de l'enquête

Quatre mandats de perquisition ont ensuite permis aux policiers d'appréhender, les 9 et 10 septembre, dans plusieurs endroits quatre autres personnes, un homme et trois femmes, pour d'autres accusations, telles que possession de drogue, de munitions et d'armes à feu.

Ces mandats nous ont donné l'occasion de saisir d'autres preuves dans cette affaire de braquage, poursuit l'inspecteur Harris.

La police précise qu'elle a confisqué dans des résidences et deux autres véhicules 300 g de cocaïne, 7 autres pistolets de type Glock et des chargeurs prohibés à grande capacité, de l'argent liquide en devise canadienne et des quantités de munitions.

Deux des individus arrêtés dans ce dernier groupe sont de Caledon. Il s'agit de Stephanie Nkrumah, 37 ans, et de Phillip Nkrumah, 36 ans.

Les deux femmes sont quant à elles originaires de Toronto: Michelle Belsito et Gabrielle Belsito sont toutes les deux âgées de 26 ans.

Les quatre individus devront comparaître devant le tribunal en octobre et novembre pour faire face à une vingtaine d'accusations de possession d'armes prohibées et de trafic de drogue notamment.

Le superintendant de police, Ron Taverner, affirme que les armes à feu qui ont été saisies sont très dangereuses et qu'il n'ose imaginer ce qui serait advenu si elles avaient été utilisées en public dans la rue.

Le retrait de telles armes de la circulation a probablement permis de sauver des vies, conclut-il.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !