•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Dominic Gagnon s’engage à restaurer l’ancien site de la Consol s’il est élu

Dominic Gagnon sur la plage en bordure de la baie des Ha! Ha!

Le candidat à la mairie Dominic Gagnon s'engage à restaurer une fois pour toute l’ancien site de la Consol dans l’arrondissement de La Baie.

Photo : Radio-Canada / Catherine Paradis

Radio-Canada

Le candidat à la mairie de Saguenay Dominic Gagnon promet de restaurer une fois pour toutes l’ancien site de la Consol dans l’arrondissement de La Baie afin que les citoyens puissent profiter des lieux.

Le site de l’ancienne usine à papier d’Abitibi-Consolidated est abandonné depuis la fermeture des installations en décembre 2003. La structure a été démolie en 2006.

L’endroit, situé en bordure de la baie des Ha! Ha!, peut servir à plusieurs activités. Il est d’ailleurs déjà fréquenté par de nombreux adeptes de planche aérotractée (kitesurf).

La baie des Ha! Ha! vue de la plage.

L'ancien site de la Consol offre une vue imprenable sur la baie des Ha! Ha!

Photo : Radio-Canada

S’il est élu à la tête de la municipalité, Dominic Gagnon entend aussi améliorer le système des eaux usées qui s’y déversent pour rendre le site plus accessible aux plaisanciers.

Il veut également construire une rampe d’accès à l’eau et un bloc sanitaire pour les citoyens.

Quand on parle de leadership politique et de vouloir faire avancer les choses, on a un bel exemple. Pendant quatre ans, il n’y a rien qui s’est fait. [....] Ça prend une volonté claire d’aller de l’avant et c’est ce que je propose, a soutenu Dominic Gagnon lors d’une entrevue réalisée sur le site désaffecté.

Des projets qui tardent à se concrétiser

La Ville de Saguenay a acquis cet ancien terrain de Produits forestiers Résolu il y a environ deux ans pour la somme symbolique de 1 $.

L’actuel conseiller du secteur, Raynald Simard, pilote un projet pour revitaliser le site, mais les autorités municipales sont toujours en attente des autorisations du ministère de l’Environnement pour aller de l’avant avec la première phase.

D'après les informations de Catherine Paradis

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !