•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une division scolaire manitobaine n’organisera pas de clinique de vaccination

Gros plan sur une pancarte d'arrêt d'un autobus scolaire déployée.

La décision prise par la Division scolaire Garden Valley survient alors que la province est aux prises avec une quatrième vague de COVID-19.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La Division scolaire Garden Valley dans le sud du Manitoba annonce qu’elle ne tiendra pas de clinique de vaccination contre la COVID-19 dans ses écoles, contrairement à ce que font plusieurs autres divisions scolaires de la province.

La région de la province dans laquelle se trouvent les écoles de la Division scolaire et la ville de Winkler affiche un des taux de vaccination le plus bas du Manitoba.

Dans une lettre datée du 22 septembre envoyée aux parents, l’Office régional Santé Sud explique qu’aucune clinique de vaccination ne sera tenue dans les écoles de la Division scolaire Garden Valley. Le document indique que les élèves pourront se faire vacciner les 7 et 15 octobre dans deux cliniques au centre de santé C.W. Wiebe.

La médecin en chef du ministère de la Santé et des Aînés et responsable du groupe de travail du Manitoba sur la campagne de vaccination, Joss Reimer, a confirmé lundi que cette division scolaire ne participera pas, pour l’instant, à la campagne de vaccination dans les écoles. 

Certaines écoles et divisions scolaires pourraient retarder et, en fin de compte, prendre la décision de ne pas organiser de cliniques de vaccination contre la COVID-19, mais nous sommes toujours prêts à réévaluer la situation.

Une citation de :Joss Reimer, responsable du groupe de travail du Manitoba sur la campagne de vaccination
Dre Joss Reimer lors d'une confrérence de presse. Elle est devant des drapeaux du Manitoba et un rideau gris.

La responsable du groupe de travail du Manitoba sur la campagne de vaccination contre la COVID-19 du Manitoba, la Dre Joss Reimer, rappelle qu'il n'y a pas de date limite à laquelle les écoles peuvent participer à la campagne de vaccination.

Photo : La Presse canadienne / John Woods

La professeure en sciences de la santé communautaire à l'Université du Manitoba, Michelle Driedger, se désole de la décision prise par la Division scolaire Garden Valley.

Lorsque des régions ne profitent pas d'occasions d’immuniser la population contre la COVID-19, cela soulève toujours des préoccupations.

Une citation de :Michelle Driedger, professeure en sciences de la santé communautaire à l'Université du Manitoba

Transmission accrue dans le sud du Manitoba

L'annonce de la Division scolaire survient alors que le Manitoba est clairement au début d'une quatrième vague, selon les autorités sanitaires.

Le médecin hygiéniste en chef du Manitoba, Brent Roussin, souligne que le taux d’infection dans la région sanitaire de Santé Sud est deux fois plus élevé que la moyenne provinciale.

Bien que 15 % de la population manitobaine vit dans cette région sanitaire, la moitié des nouveaux cas de COVID-19 provient aussi de ce secteur, ajoute-t-il.

En date de lundi, 41,3 % de la population admissible de Winkler étaient vaccinée contre la COVID-19. Dans la municipalité voisine de Stanley, 24 % des gens le sont.

Découvrez-vous comment fonctionnent les vaccins contre le SRAS-CoV-2.

Avec les informations de Bryce Hoye

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !