•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des commémorations pour Joyce Echaquan en Mauricie

Une dame lit une lettre au micro, accompagnée d'une autre personne.

Une lettre pour Joyce Echaquan a été lue lors du rassemblement à sa mémoire qui s'est tenu devant le Centre d'amitié autochtone de Trois-Rivières, mardi après-midi.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Fortier

Radio-Canada

Il y a un an, la mère de famille atikamekw Joyce Echaquan décédait à l’hôpital de Joliette dans des circonstances troublantes. Des commémorations étaient organisées par les centres d’amitié autochtones de La Tuque et de Trois-Rivières.

Juste avant sa mort, la femme de 37 ans a diffusé une vidéo sur Internet dans laquelle on l’entend se faire insulter par des membres du personnel. Cet événement a soulevé l’indignation.

Une enquête publique sur les circonstances de la mort de Joyce Echaquan a eu lieu au palais de justice de Trois-Rivières. En marge des audiences, une vaste manifestation avait rassemblé environ 2000 personnes dans les rues de la ville.

Une image de Joyce Echaquan dans un cadre avec des fleurs.

Un cadre de Joyce Echaquan était posé sur la table montée devant le Centre d'amitié autochtone de Trois-Rivières pour commémorer le premier anniversaire de sa mort.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Fortier

Le Centre d’amitié autochtone de Trois-Rivières a organisé des activités en mémoire de la femme de Manawan, mardi après-midi. Un moment de recueillement ainsi que la lecture d’une lettre à Joyce Echaquan étaient prévus.

Mardi soir, le Centre d’amitié autochtone de La Tuque a projeté une vidéo hommage en l’honneur de Joyce au centre Sakihikan.

Commémorations près de l'hôpital de Joliette et à Montréal

Une célébration commémorative a eu lieu près de l’hôpital de Joliette, mardi avant-midi. Le conjoint de Joyce Echaquan, Carol Dubé, était sur place ainsi que le grand chef de la nation atikamekw, Constant Awashish et le chef de Manawan, Paul-Émile Ottawa.

Une jeune fille se recueille en arrivant à la cérémonie soulignant le premier anniversaire du décès de Joyce Echaquan, à l'hôpital de Joliette.

Une jeune fille se recueille en arrivant à la cérémonie soulignant le premier anniversaire du décès de Joyce Echaquan, à l'hôpital de Joliette.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

La vice-première ministre du Québec, Geneviève Guilbault, et le ministre responsable des Affaires autochtones, Ian Lafrenière, étaient aussi présents.

Chargement de l’image

Le conjoint de Joyce Echaquan, Carol Dubé, et des membres de sa famille, à la sortie d'une cérémonie tenue à l'hôpital de Joliette en l'honneur de cette jeune mère de famille décédée un an plus tôt.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Le Centre d’amitié autochtone de Lanaudière a aussi tenu une vigile devant son local à Joliette. Le ministre Ian Lafrenière avait annoncé sa présence, à l'émission Toujours le matin.

Carol Dubé, le conjoint de Joyce Echaquan, s'est déplacé vers Montréal en soirée pour participer à une veillée au parc Émilie-Gamelin.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !