•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une campagne publicitaire pour assurer la santé des sols à l’Î.-P.-É.

Un champ dans une ferme.

Le gouvernement espère que les programmes provinciaux entraînement une augmentation des niveaux de matière organique du sol.

Photo :  CBC / Shane Hennessey

Radio-Canada

Le ministère de l’Agriculture et des Terres de l’Île-du-Prince-Édouard lance une nouvelle campagne publicitaire pour encourager des pratiques qui assurent la santé des sols dans les fermes de la province.

Avec le slogan L’agriculture axée sur le sol, la campagne comprend une série de vidéos promotionnelles ainsi qu’un site web qui présente les programmes d’amélioration de la santé des sols offerts par le gouvernent.

Notre sol est si important pour l’industrie agricole, car tout commence par là.

Une citation de :Bloyce Thompson, ministre de l’Agriculture et des Terres de l’Île-du-Prince-Édouard

Selon le ministre de l’Agriculture et des Terres de l’Île-du-Prince-Édouard, Bloyce Thompson, la province a investi un million de dollars dans les programmes provinciaux traitant la matière, cette année.

Ces investissements devront se poursuivre, selon le ministre.

Des fonctionnaires du ministère de l’Agriculture et des Terres de l’Île-du-Prince-Édouard prélèvent des échantillons du sol dans une ferme.

Des fonctionnaires du ministère de l’Agriculture et des Terres de l’Île-du-Prince-Édouard prélèvent des échantillons du sol dans une ferme.

Photo :  CBC / Shane Hennessey

Éduquer et sensibiliser les fermiers

La nouvelle campagne comporte également un volet éducatif.

Hardy Strom, coordonnateur de la recherche et du développement en matière de santé des sols, explique que l'objectif principal de la campagne est de présenter des exemples d’agriculteurs qui suivent les bonnes pratiques.

Selon lui, leurs histoires pourraient sensibiliser les autres agriculteurs et les éduquer à de nouvelles façons de faire.

En faisant connaître la campagne et en présentant le plus grand nombre de visages possible, nous pourrons susciter une plus grande adhésion et un plus grand intérêt envers l’ensemble des programmes., ajoute Hardy Strom.

Préoccupations concernant la santé des sols

Les préoccupations concernant l’état des sols de l’île ont incité le gouvernement de l’Île-du-Prince-Édouard à commencer à surveiller les niveaux de matière organique du sol en 1998.

Depuis, la province en prélève des échantillons, les analyse et les documente tous les trois ans.

À la suite de 20 ans d’études, le gouvernement a constaté que les niveaux de matière organique dans les sols avaient diminué de 1998 à 2012.

Les niveaux se sont stabilisés en 2013 jusqu’en 2018, selon les données les plus récentes disponibles.

Le ministre et de membres du personnel du ministère posent pour la photo dans un champ.

Selon le ministre Bloyce Thompson (au centre), le déclin de la quantité de matière organique dans les sols de l'île représente l’une des raisons des raisons pour lesquelles la campagne publicité a été lancé. Dans la photo, le ministre est accompagné de membres du personnel du ministère.

Photo : CBC / Shane Hennessey

Nous sommes arrivés à un point où il fallait renverser la situation, ajoute le ministre Bloyce Thompson.

Selon lui, ce déclin de la matière organique est l’une des raisons des raisons pour lesquelles la campagne L’agriculture axée sur le sol a été mise en place.

Les agriculteurs s’en rendent compte et y adhèrent. L’agriculture axée sur le sol est donc un parfait exemple de la façon dont ils peuvent modifier leur style de gestion, explique Bloyce Thompson.

Le ministère offre également des analyses gratuites de la santé des sols aux agriculteurs afin de mesurer les niveaux de matière organique.

Pour ravoir cette matière organique, il faut du temps et beaucoup d’efforts. Ce que vous faites aujourd’hui, vous n’en verrez pas nécessairement les bénéfices avant plusieurs années, mais il est important de jeter les bases, a déclaré Bloyce Thompson.

Le ministre a déclaré que, pour l’instant, le gouvernement préfère encourager les bonnes pratiques plutôt que faire appel à des mesures coercitives.

Mike et Evelyn Lafortune pose pour la photo dans un champ.

Mike et Evelyn Lafortune sont les propriétaires de la ferme Dexter Cattle Company.

Photo :  CBC / Shane Hennessey

Un bon sol pour une bonne herbe

La ferme Dexter Cattle Company, d’élevage de bovins biologiques situé à North Milton, dans la région centrale de l’île, est l’une des fermes présentées sur le site web de la campagne.

Pour avoir des bovins en bonne santé, nous avons besoin d’un bon sol pour produire une bonne herbe, qui leur donnera une bonne nutrition.

Une citation de :Mike Lafortune, copropriétaire de la ferme Dexter Cattle Company

Mike Lafortune, copropriétaire de la ferme Dexter Cattle Company, explique qu'il fait des efforts pour assurer les bonnes pratiques envers le sol de sa propriété.

Nous étendons du fumier que nous récoltons, bien sûr, auprès du bétail. Nous pratiquons également le pâturage tournant, où nous déplaçons le bétail d’un pâturage à l’autre, précise-t-il

Le fermier souligne également l’importance de l’investissement dans le programme et du soutien offert aux agriculteurs.

Je pense que c’est absolument fantastique qu’ils fassent cela, et qu’ils reconnaissent la nécessité de le faire, et c’est extrêmement utile pour les agriculteurs et pour les éleveurs comme nous, a-t-il déclaré.

Le ministre Bloyce Thompson ajoute qu’il espère avoir de meilleurs résultats quant à la santé des sols à l’île lors de la prochaine série d’évaluations sur les niveaux de matière organique.

Avec des renseignements de Nancy Russel, de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !