•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Parti libéral demande un recomptage dans Châteauguay-Lacolle

Une urne d'Élections Canada

Une urne d'Élections Canada

Photo : La Presse canadienne / Justin Tang

Radio-Canada

Le Parti libéral demande un recomptage dans la circonscription fédérale de Châteauguay-Lacolle après qu'Élections Canada eut signalé ce qu'il a appelé une « anomalie potentielle » dans le décompte qui a vu le candidat du Bloc québécois vaincre le libéral par 286 voix.

Élections Canada, qui confirme avoir détecté un problème possible avec l'une des urnes après la finalisation du décompte, n'a pas donné de détails.

Depuis la validation, Élections Canada a pris connaissance d'une anomalie potentielle dans les résultats signalée pour une seule urne lors d'un vote par anticipation, a déclaré la porte-parole d'Élections Canada, Natasha Gauthier.

Nous avons été informés par le Parti libéral du Canada qu'il prenait les dispositions nécessaires pour demander un nouveau dépouillement judiciaire en vertu des dispositions de la Loi.

Le candidat bloquiste Patrick O'Hara l'a emporté samedi avec une marge de 0,59 % sur la députée sortante libérale Brenda Shanahan, élue pour la première fois en 2015.

Le Parti libéral a déclaré qu'il était important que chaque vote soit compté.

La campagne libérale a pleinement confiance dans les dispositions prévues dans la Loi électorale du Canada pour obtenir des résultats serrés comme celui de Châteauguay-Lacolle, a écrit le porte-parole libéral Braeden Caley dans une déclaration à CBC News.

De son côté, le Bloc québécois a indiqué qu'il ne commentera pas la situation.

Une erreur humaine dans la circonscription de Québec

Élections Canada a indiqué avoir détecté un autre problème plus tôt avec le décompte des voix dans la circonscription de Québec.

Un directeur du scrutin a accidentellement inscrit 410 voix pour le candidat libéral, au lieu de 40 voix, ont soutenu les libéraux. La faute de frappe a été découverte dans l'un des chiffres des résultats d'un des décomptes lors du processus de validation et celle-ci a été corrigée, a indiqué Élections Canada.

Cela était dû à une erreur humaine, a écrit Élections Canada. La faute de frappe susmentionnée a été vérifiée et corrigée à ce moment-là, tout comme d'autres fautes de frappe de saisie de données ont été découvertes au cours du processus de validation. Aucune de ces erreurs n'a changé les résultats.

Les candidats ont été avisés et les représentants ont assisté à la validation le 25 septembre. Élections Canada a déclaré qu'aucun autre parti n'a encore demandé de dépouillement dans d'autres circonscriptions, mais qu'il a jusqu'à quatre jours après la validation pour soumettre une demande.

Les dépouillements judiciaires sont conçus pour vérifier l'arithmétique du dépouillement ou d'une procédure électorale contestée intentée sur la base d'une prétendue irrégularité, a écrit Mme Gauthier. Il y en a à chaque élection et ils sont une partie importante du processus démocratique.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !