•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les élections fédérales amènent un vent d’espoir pour les néo-démocrates en Alberta

Heather McPherson devant ses affiches de campagne.

La néo-démocrate Heather McPherson a été réélue dans Edmonton-Strathcona lors des élections fédérales le 20 septembre 2021. (archives)

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Même si les résultats des élections fédérales la semaine dernière ressemblent beaucoup à ceux du scrutin de 2019 et que l’Alberta demeure conquise aux conservateurs, les gains faits par le Nouveau Parti démocratique (NPD) donnent espoir aux candidats du parti.

Le candidat néo-démocrate Blake Desjarlais espère que sa victoire dans Edmonton-Griesbach, acquise aux conservateurs depuis plusieurs décennies, est le début d’une nouvelle ère politique pour la circonscription.

Je pense qu’aux prochaines élections, nous aurons de bonnes chances de, non seulement conserver ce siège, mais aussi d’en gagner d’autres à travers l’Alberta, particulièrement à Edmonton et Calgary, dit-il.

La victoire du néo-démocrate survient alors que la part des votes obtenue par le Nouveau Parti démocratique (NPD) a considérablement augmenté comparativement à 2019 dans les 11 circonscriptions d’Edmonton.

Cette augmentation de la part du vote obtenu par le NPD contraste avec les pertes subies par les deux autres principaux partis. En moyenne, les conservateurs ont perdu 13,8 points de pourcentage comparativement à 2019 et les libéraux 0,1 point de pourcentage.

Exemple à l'appui, dans la circonscription d'Edmonton-Centre, le candidat libéral Randy Boissonnault a ravi la victoire de justesse au conservateur James Cumming, mais la néo-démocrate Heather MacKenzie talonne les deux candidats.

Le NPD n’a jamais aussi bien fait dans Edmonton-Centre. Il s’agit d’une campagne historique pour nous. Nous n’avons jamais obtenu un aussi haut pourcentage des voix, a-t-elle déclaré la semaine dernière.

Environ 2000 votes séparent Heather MacKenzie du candidat libéral Randy Boissonnault. Elle croit que son parti obtiendra encore plus de soutien aux prochaines élections. Elle s'attend également à davantage de ressources, lui permettant de surpasser les 50 000 $ de fonds amassés durant cette dernière campagne électorale.

Je crois que tout le monde sait que nous pourrions gagner aux prochaines élections, dit-elle.

L’impact de la COVID-19

Selon l’analyste politique John Brennan, la gestion de la crise sanitaire par le gouvernement albertain et les critiques des néo-démocrates albertains à son encontre ont joué un rôle dans la perte de terrain du Parti conservateur.

Je pense vraiment que cela a fait diminuer le soutien dont bénéficiaient les conservateurs fédéraux à Edmonton, dit-il.

L’expert précise toutefois que le Parti populaire du Canada a lui aussi fait de petits gains.

Il fait également remarquer que le NPD n’est pas étranger aux électeurs d’Edmonton puisque lors des élections provinciales de 2019, le parti a remporté 20 des 21 circonscriptions électorales de la capitale.

Consultez notre dossier sur les élections fédérales 2021.

Trop tôt pour des prédictions, dit un expert

Selon lui, il est encore trop tôt pour prédire une vague orange aux prochaines élections. Cette élection était unique en son genre, croit-il.

Le Parti populaire de Maxime Bernier a gagné en popularité à travers Edmonton et l’Alberta en décriant notamment les restrictions sanitaires en lien avec la pandémie.

John Brennan pense cependant qu’aux prochaines élections, la crise sanitaire pourrait être chose du passé. Certains Albertains qui ont accordé leur vote à Maxime Bernier pourraient rallier le Parti conservateur du Canada.

Les élections fédérales se joueront sûrement autour d’enjeux complètement différents, dit-il.

Le néo-démocrate Shawn Gray, candidat dans la circonscription Edmonton Riverbend, est optimiste. Les gens commencent à comprendre que le NPD est l’option progressiste face aux conservateurs, croit-il.

Dans sa circonscription, la part du vote obtenu par le NPD a augmenté de 10 points de pourcentage par rapport aux élections de 2015 et de 2019. Les conservateurs ont perdu environ 12 points de pourcentage par rapport à 2019, mais ont tout de même remporté la circonscription avec 45 % du vote.

Shawn Gray affirme avoir mené sa campagne de chez lui, en dépensant moins de 10 000 $. Son équipe a également annulé certains événements électoraux en raison de la COVID-19, comme l’événement Faites sortir le vote (Drag Out the Vote).

Avec les informations de Stephen David Cook

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !