•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Trois candidats en lice pour le poste de maire de Whitehorse

Montage photos de Samson Hartland, Laura Cabbott et Patti Balsillie.

Samson Hartland, Laura Cabbott et Patti Balsillie sont officiellement les trois candidats au poste de maire de Whitehorse, dont l'élection se tiendra le 21 octobre.

Photo : Samson Hartland/Laura Cabbott/Patti Balsillie

Radio-Canada

Le 21 octobre, des élections municipales auront lieu au Yukon. À Whitehorse, trois candidats sont en lice, le maire actuel, Dan Curtis, quittant la scène politique après trois mandats.

Dans quelques semaines, les habitants de Whitehorse seront appelés aux urnes pour choisir un nouveau maire. Si deux d’entre eux, Samson Hartland et Laura Cabott, bénéficient d’une expérience en tant que conseillers municipaux, la troisième candidate, Patti Balsillie, fait ses premières armes en politique.

Six conseillers municipaux seront également élus à l’issue du scrutin (Nouvelle fenêtre), parmi une liste de 17 candidats dont 2 seulement sont des candidats sortants.

Dan Curtis, qui quitte son fauteuil après neuf ans, espère que les candidats seront capables de réaliser l’ampleur de la tâche qui les attend, mais surtout d'écouter ce que les électeurs ont à dire.

Dan Curtis à l'extérieur.

Dan Curtis est maire de Whitehorse depuis 2012.

Photo : Radio-Canada / Claudiane Samson

J'espère que celui qui réussira à gagner la confiance des citoyens de Whitehorse ne trahira pas cette confiance et qu'il donnera vraiment tout ce qu'il a parce que les gens ont mis leur foi en lui pour ne pas représenter une organisation, une entreprise ou un proche, mais vraiment tout le monde dans la ville de Whitehorse.

Il conseille aussi aux candidats de rester positifs et souhaite que la prochaine personne qui occupera son siège saura continuer à travailler en collaboration avec les Premières Nations du territoire.

Patti Balsillie, faire mieux ensemble

Patti Balsillie croit que son inexpérience dans la vie politique est un avantage dans cette élection. Celle qui se décrit comme apolitique affirme avoir eu l’occasion de collaborer avec divers partenaires dans sa carrière professionnelle.

Toute ma carrière, j’ai travaillé avec des organismes à but non lucratif, des communautés autochtones et avec tous les niveaux du gouvernement, et j’ai vu et fait l'expérience du potentiel inexploité.

Une citation de :Patti Balsillie, candidate au poste de maire de Whitehorse
Patti Balsillie sourit à la caméra.

Patti Balsillie se lance en politique municipale en tant que candidate au poste de maire de Whitehorse lors des élections du 21 octobre.

Photo : Patti Balsillie

Patti Balsillie précise qu'elle a trois objectifs en tête si elle est élue maire. Le premier est l’organisation d’une discussion ouverte sur le problème de logement, le second concerne la révision et la mise à jour de certaines lois qui sont, selon elle, obsolètes et déconnectées, et le troisième est la création d’un conseil de la jeunesse.

Cela aiderait les jeunes à s'exprimer directement auprès du maire et du conseil municipal sur les questions qui leur tiennent à cœur, avec leur style de représentation et leur détermination quant à la manière dont ils se gouvernent eux-mêmes, explique-t-elle.

Laura Cabott, proposer des idées créatives

Après avoir passé trois ans comme conseillère municipale à la mairie de Whitehorse, Laura Cabott pense pouvoir faire la donne en tant que mairesse.

Les citoyens veulent quelqu'un qui soit capable d'écouter, de collaborer, de travailler avec les autres, mais qui arrive avec un esprit stratégique, un esprit créatif et qui prendra des décisions importantes avec l'administration et les conseillers.

Une citation de :Laura Cabott, candidate au poste de mairesse de Whitehorse
Laura Cabbott sourit à la caméra.

La conseillère municipale sortante Laura Cabbott se présente comme candidate à la mairie de Whitehorse dans le cadre des élections municipales du 21 octobre.

Photo : Laura Cabbott

Parmi ses priorités, elle cite en premier le logement. Elle croit que les discussions avec le gouvernement territorial sur la possibilité que ce dernier transfère des terrains à la Ville doivent reprendre.

L'une de mes idées est d'acheter le terrain situé à l'angle de la 5e et de Rogers, qui représente un pâté de maisons et qui est vide depuis plusieurs années, ajoute-t-elle.

Elle met aussi de l'avant l’environnement en proposant d’améliorer le système de transport public pour encourager les habitants à délaisser leur voiture.

Je me sens très confiante et j'ai vraiment hâte de travailler avec mes collègues conseillers pour faire avancer certaines de ces idées, dit-elle.

Samson Hartland, une longue expérience de conseiller

Après plusieurs mandats sur une période de 20 ans comme conseiller municipal, Samson Hartland estime avoir entendu les principales inquiétudes des citoyens et être prêt à relever le défi de devenir maire.

Samson Hartland sourit à la caméra.

Le conseiller municipal sortant Samson Hartland se présente au poste de maire de Whitehorse.

Photo : Samson Hartland

J'ai tiré les leçons de certaines de mes erreurs au cours de ces trois mandats. Je sais ce qui fonctionne et je veux nous rapprocher de l'administration et trouver des moyens de travailler ensemble pour faire de cette ville une ville encore meilleure qu'elle ne l'est.

Une citation de :Samson Hartland, candidat au poste de maire de Whitehorse

Parmi ses priorités, lui aussi mentionne en premier le logement, suivi de l'environnement et des relations avec les Premières Nations.

Selon Samson Hartland, le travail d’équipe est la clef. Je crois que je peux être la personne qui peut rassembler une équipe pour nous mener vers ces problèmes et les résoudre ou trouver l'occasion de travailler ensemble, souligne-t-il.

Avec des informations de Claudiane Samson

Bannière promotionnelle avec le texte : Explorez les histoires du Grand Nord, ICI Grand Nord

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !