•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pensionnats pour Autochtones : 1,5 million de dollars pour la santé mentale en C.-B.

Des personnes réunies autour d'un mémorial et de peluches à Kamloops.

Les appels aux lignes d'écoute pour les survivants des pensionnats pour Autochtones ont explosé après l'annonce de Kamloops en mai (archives).

Photo :  CBC / Ben Nelms

Mélinda Trochu

La province a annoncé l’attribution de 1,5 million de dollars à trois organismes autochtones afin d’élargir leur soutien en matière de santé mentale auprès des survivants des pensionnats pour Autochtones.

Ce financement doit élargir et renforcer des services culturels et de santé mentale existants.

Il fait partie des 12 millions de dollars annoncés en juin dans le cadre du fonds d'intervention pour les pensionnats de la Colombie-Britannique. Il est accessible à 21 communautés de la province et 2,85 millions de dollars ont été alloués à ce jour.

Le ministre des Relations avec les Autochtones, Murray Rankin, a salué le savoir-faire des trois organismes choisis, saluant leur travail qui prend en compte les traumatismes intergénérationnels.

Ces organisations se sont avérées extrêmement importantes dans l'offre [...] de services dirigés et fournis par les Autochtones.

Une citation de :Murray Rankin, ministre des Relations avec les Autochtones de la Colombie-Britannique

L'Indian Residential School Survivors Society recevra 750 000 $ pour élaborer plusieurs programmes, dont sa ligne d’écoute accessible 24 heures sur 24 pour les survivants. L'argent servira aussi à augmenter le personnel chargé du conseil et de soutien culturel.

Angela White, la directrice générale, a expliqué que les survivants qui utilisent cette ligne sont heureux d'avoir un endroit où ils se sentent en sécurité et où ils peuvent parler à des Autochtones.

Elle souligne d'ailleurs que, pendant le mois et demi suivant l’annonce de la découverte de restes d'enfants près d'un ancien pensionnat pour Autochtones, à Kamloops, la ligne a reçu entre 500 et 600 appels pendant le jour. La nuit, chaque conseiller recevait entre 30 et 45 appels.

Metis Nation BC recevra pour sa part 250 000 $ notamment pour mieux aider les Métis survivants des pensionnats pour Autochtones.

Colette Trudeau, directrice principale des opérations et de l'administration de Metis Nation BC, explique que l’organisme souhaite accroître la connaissance du public de l'histoire des Métis.

Colette Trudeau a rappelé que des enfants métis ont été transférés vers des pensionnats pour Autochtones afin d’y augmenter les inscriptions. Sa propre famille a dû se cacher et prétendre être canadienne-française pour y échapper, perdant ainsi sa culture, sa langue et son identité.

Elle a donc salué ce financement après ce qu'elle considère une longue période de sous-financement systématique en Colombie-Britannique.

Metis Nation BC prévoit également organiser un forum provincial au printemps 2022.

La Tsow-Tun Le Lum Society recevra quant à elle 500 000 $ pour offrir davantage de soutien en matière de santé et de bien-être, dont des services aux communautés qui effectuent des travaux sur les sites des anciens pensionnats et hôpitaux pour Autochtones.

Reconnaître la vérité de notre système colonial

Selon le ministre des Relations avec les Autochtones, Murray Rankin, le temps de rendre des comptes est arrivé, et les Britanno-Colombiens doivent reconnaître la vérité du système colonial.

Il a réitéré l’importance pour les Autochtones d'avoir accès à du soutien auquel ils peuvent faire confiance.

Prenez des notes, informez-vous par vos propres moyens, faites vos propres recherches, et si vous le pouvez, parlez avec un survivant intergénérationnel ou un survivant.

Une citation de :Angela White, directrice générale, Indian Residential School Survivors Society

Angela White conseille quant à elle de profiter du 30 septembre pour écouter les survivants qui, pendant longtemps, ont vécu dans la honte, car leur histoire n’était pas crue.

Elle espère que les Britanno-Colombiens porteront la couleur orange jeudi en soutien à leurs concitoyens autochtones.

Aide et soutien

  • Une ligne téléphonique bilingue d'aide aux anciens des pensionnats pour Autochtones et aux personnes touchées par les pensionnats offre du soutien psychologique et fournit des références pour l'obtention d'aide. Elle est disponible 24 heures sur 24, au 1 866 925-4419.
  • La Ligne d'écoute d'espoir pour le mieux-être (Nouvelle fenêtre) apporte une aide immédiate à tous les membres des peuples autochtones, avec des conseillers sensibilisés aux réalités culturelles, au 1 855 242-3310, ou par clavardage. De l'aide est également offerte sur demande en cri, en ojibwé ou en inuktitut.
  • La Colombie-Britannique propose également deux services de soutien, en anglais. La ligne téléphonique KUU-US est offerte aux membres des Premières Nations, en tout temps, par téléphone, au 1 800 588-8717, ou sur le web, au kuu-uscrisisline.com (Nouvelle fenêtre). L'Indian Residential School Survivors Society, en Colombie-Britannique, offre également une ligne de crise, au 1 866 925-4419.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !