•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La moitié des écoles de Beauce-Etchemins touchées par la COVID-19

Une classe vide avec, en avant-plan, une bouteille de désinfectant.

Les majorités des cas en milieu scolaire sont rapportés au primaire.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Le Centre de services scolaire de la Beauce-Etchemin rapporte au moins un cas de COVID-19 dans la moitié de ses 56 établissements.

Pour l’instant, le personnel scolaire a réussi à limiter les dégâts et seulement deux classes ont dû être fermées temporairement dans des écoles primaires de Beauceville et de Saint-Martin.

Depuis la rentrée scolaire, 208 cas de COVID-19 ont été confirmés chez les élèves et les employés, soit 11 fois plus que l’an dernier à pareille date alors qu’à peine 19 cas avaient été répertoriés.

23 établissements touchés :

  • 17 écoles primaires
  • 3 écoles secondaires
  • 1 école mixte
  • 2 centres de formation professionnelle

Le président du syndicat des enseignants de la Chaudière, Dominic Loubier, attribue la forte présence de la COVID-19 dans les écoles primaires au fait que les jeunes de moins de 12 ans n’ont pas accès au vaccin.

C'est bien évident qu'à partir du moment où les jeunes dans les écoles primaires ne sont pas vaccinés, je ne suis pas tellement étonné, laisse-t-il tomber. À partir du moment où le gouvernement nous mentionne qu'il veut aller vers la vaccination des jeunes du primaire d'ici à la fin de l'année, ça m'encourage.

Il demeure néanmoins convaincu que l’école en présentiel était la bonne décision pour la rentrée. Je ne suis pas sûr que ce serait gagnant d'envoyer les enfants à la maison, d'autant plus qu'on sait qu'il y a une transmission communautaire importante, analyse M. Loubier.

Les régions de la Beauce et de Thetford Mines sont effectivement les deux endroits où la COVID-19 circule le plus dans la province, avec respectivement 222 et 325 cas actifs par 100 000 habitants.

Dans toute la région de Chaudière-Appalaches, 50 % des éclosions sont dans les écoles, 23 % dans les entreprises et 15 % dans les résidences privées pour aînés.

Avec les informations de Marie-Pier Mercier

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !