•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La NASA lance une BD en réalité augmentée pour faire rêver les jeunes à l’espace

Une jeune femme astronaute sur la couverture d'une bande dessinée avec un robot.

La NASA espère faire rêver la nouvelle génération de devenir astronaute.

Photo : NASA

Radio-Canada

La BD romanesque First Woman (première femme), une première œuvre du genre pour l’agence spatiale américaine, raconte l’histoire fictive de Callie Rodriguez, la première femme astronaute racisée à mettre les pieds sur la Lune.

L'histoire de Callie montre comment la passion, le dévouement et la persévérance nous permettent de transformer nos rêves en réalité, a déclaré Pam Melroy, administratrice adjointe de la NASA.

Les jeunes comme les adultes peuvent y découvrir le vaisseau spatial Orion, la surface de la Lune et de nombreux objets en réalité augmentée. L'œuvre inclut également des jeux, un système de collecte de badges et des vidéos.

Les lecteurs et lectrices pourront en apprendre davantage sur l’espace et les missions à venir de la NASA, dont Artemis, qui prévoient d’envoyer des astronautes sur la Lune d’ici 2024.

Si l'histoire de Callie est fictive, la première femme et la première personne racisée marcheront bel et bien sur la Lune, franchissant ces étapes historiques dans le cadre des missions Artemis de la NASA.

Une citation de :Extrait du communiqué de la NASA

La bande dessinée (en anglais) de 40 pages peut être lue ou écoutée dans sa version audio en ligne (Nouvelle fenêtre). Mais l'œuvre a été conçue pour les tablettes et téléphones intelligents à partir d’une application mobile, offerte sur les appareils iOS et Android.

La NASA ne s’en cache pas : le livre numérique First Woman se veut une tactique de recrutement. L’objectif est aussi de créer une relève d’astronautes en éveillant l’intérêt des enfants pour l’espace et la science.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !