•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Projet Montréal reçoit le soutien de l’Association des pompiers

Des camions sont stationnés devant la caserne.

Les pompiers de Montréal ont fait leur choix en ce qui concerne la course à la mairie.

Photo : Radio-Canada / Simon-Marc Charron

Valérie Plante a obtenu un appui surprenant : celui de l'Association des pompiers.

Dans une communication obtenue en primeur par Radio-Canada, le syndicat prend position en faveur de Projet Montréal en vue des élections municipales du 7 novembre prochain.

L'Association y souligne la collaboration exceptionnelle de Valérie Plante dans les quatre dernières années, notamment lors des inondations de 2017 et lorsque ses membres ont été mobilisés pour aller prêter main-forte à l’aéroport Pierre-Elliott-Trudeau lors de la première vague de la pandémie.

Des syndiqués manifestant dans la salle du conseil municipal.

Des employés municipaux, dont plusieurs pompiers, ont vandalisé l'hôtel de ville de Montréal en août 2014.

Photo : Radio-Canada

L'administration de Projet Montréal a conclu une entente pour le renouvellement de la convention collective des pompiers, l'an dernier.

Celle de Denis Coderre, qui l'a précédée, entretenait des relations beaucoup plus crispées avec les syndicats, notamment en raison de la réforme des régimes de retraite des employés municipaux décrétée par le gouvernement Couillard à la demande des maires de Montréal et de Québec.

La tension avait atteint son sommet en 2014, lorsque des manifestants, parmi lesquels se trouvaient des pompiers, avaient interrompu une séance du conseil municipal pour saccager l'hôtel de ville. Le syndicat avait présenté ses excuses, trois ans plus tard.

L'appui des l'Association des pompiers à Valérie Plante devrait être annoncé mardi après-midi par sa formation politique.

Une certification pour les propriétaires responsables

Par ailleurs, Projet Montréal s'est engagé lundi matin à mettre en place une certification Propriétaire responsable comprenant un modèle municipal de registre de loyers afin de contrer les hausses de loyers abusives et le phénomène grandissant des rénovictions, tout en assurant la salubrité du parc locatif.

Cette certification serait exigée aux propriétaires de bâtiments de huit logements et plus, ce qui représente près de 216 000 logements.

On sent que c'est là qu'il y a plus de problématiques, a expliqué lundi Valérie Plante, montrant du doigt les compagnies externes de gestion.

Ensemble Montréal, qui présentait au même moment sa plateforme électorale, a pris un engagement similaire, lundi matin. Le registre des loyers que propose Denis Coderre s'appliquerait cependant à tous les immeubles, peu importe leur taille.

Avec la collaboration de Benoît Chapdelaine

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !