•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Étude de sécurité sur la route 132 à Lac-au-Saumon

Une rue d'une petite municipalité  avec des maisons et des automobiles .

La municipalité de Lac-au-Saumon (archives)

Photo : Radio-Canada / Jean-François Deschênes

Le ministère des Transports du Québec (MTQ) effectue une étude de sécurité sur la route 132 à Lac-au-Saumon.

Celle-ci est considérée comme problématique à la suite de graves accidents, dont celui qui a fait trois morts et plusieurs blessés, en août, dans ce secteur.

Le ministre des Transports, François Bonnardel, et la ministre responsable du Bas-Saint-Laurent, Caroline Proulx, l'ont fait savoir par communiqué lundi.

Les deux ministres précisent que l'étude vise à évaluer si des améliorations peuvent être apportées aux abords de l'intersection avec les routes Saint-Edmond et Saint-Alexandre.

Concrètement, on y fait une série d'analyses et de relevés sur la circulation, la vitesse, la signalisation et le marquage.

Les traces laissées par l'accident

Un grave accident est survenu à cette intersection au début du mois d'août.

Photo : Radio-Canada / François Gagnon

Le député de Matane-Matapédia, Pascal Bérubé, se dit satisfait de cette annonce. Il en avait fait la demande avec les maires de Lac-au-Saumon et de Saint-Alexandre-des-Lacs.

On veut que ce tronçon soit sécurisé, explique le député. Le récent accident a ébranlé la communauté, mais il y en a eu d’autres aussi. On veut trouver ce qui est problématique et comment corriger.

Selon ce qu’a appris le député, cette enquête va être menée en parallèle avec l'enquête du coroner.

Pascal Bérubé s’attend donc à ce que toutes ces informations soient disponibles dans quelques mois et que les ajustements puissent être apportés le plus rapidement possible.

D'ici quelques semaines, le Ministère entend déployer d'autres mesures comme l'installation de radars pédagogiques ainsi que de panneaux à messages variables aux approches de l'intersection.

Selon les plus récentes données du Ministère, 6900 véhicules en moyenne circulent à cette intersection quotidiennement. Le camionnage y représente 11,9 % de l'achalandage.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !